Un lycée où cinq adolescents se rebellent grâce à une radio.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {Juste un ami... ~Sean~

Aller en bas 
AuteurMessage
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: {Juste un ami... ~Sean~   Jeu 30 Oct - 23:17

    En se levant ce matin là, Aly avait un drôle de pressentiment, mais bien sur elle n'y fit pas plus attention et elle passa sa journée comme si de rien n'était, en commençant par une bonne douche puis non pas par le choix de ses vêtements mais par un petit déjeuner, juste après s'être lavée la jolie brunette avait mit un autre pyjama et était resté toute la journée ainsi. Allongée dans un grand canapé d'angle dans les teintes rouges et aux couleurs plutôt chaudes, tous le salon était au saveurs de l'Asie et de l'Afrique et cela donnait une ambiance chaleureuse et rassurante que la jeune fille aimait plus que tout. Une grand bibliothèque se tenait dans la pièce juste à côté et elle avait déjà une pile de libre devant elle sur la table basse qui l'attendait, juste à côté se trouvait un pot de nutella et une petite cuillère, la journée s'annonçait déjà très calme.
    Carly portait un boxer rouge sombre et un débardeur rouge avec le visage d'hello kitty en plein centre ses longs cheveux attachés en une haute queue de cheval avec quelques mèches rebelles retombant gracieusement sur son visage, un peignoir de soie pourpre se tenait sur ses épaules mais n'était pas fermé et elle avait des chaussettes noir et rouge aux pieds, elle était juste belle et simple, même au naturel elle était pleine de charme. Maintenant assise sur le canapé en tailleur, la jolie brunette mangea une partie du pot de la crème aux noisettes et au chocolat et lut tout un roman, de temps en temps elle allait se remplir un verre de jus d'orange et passa toute la matinée ainsi. L'après midi fut identique et elle lut trois livres en tout, certain la prendrait pour une folle ou une fille sans autre relation, timide et coincée, mais c'était pourtant faux car Aly avait pas mal d'amis au lycée, mais aujourd'hui elle avait eut juste envie de se détendre et d'être un peu seule, laissant ses pensées vagabonder dans les moments où elle lâchait ses livres...

    En fin de journée, alors que le soleil commençait tout doucement sa chute vers l'horizon, la jolie brunette eut envie de sortir un peu, elle alla se changer et mit un slim sombre avec un débardeur bleu et des converses de la même couleur, elle laissa ses longs cheveux détachés et se maquilla légèrement comme toujours, elle mit des créoles bleus et garda ses bracelets habituels tous comme la fine chaine autour de son cou, puis elle attrapa une veste noir et sortit sans vraiment savoir où elle allait... Carly marcha un long moment avec son ipod dans les oreilles, elle commença à chanter quelques airs de sa voix mélodieuse et douce, peu de gens avait eu la chance de l'entendre chanter ce qui était sûrement bien dommage, mais de toute façon elle avait trop le trac pour chanter devant des gens, même ceux qu'elle connaissait depuis longtemps. Ses pas la guidèrent jusqu'au parc et elle arrêta de chanter lorsqu'elle croisa quelques personnes, elle alla dans un petit coin tranquille qu'elle connaissait bien, l'herbe n'était pas encore trop humide et put s'y assoir sans prendre le risque d'être toute trempée, entourée de buisson et avec un petit lac devant les yeux, c'était superbe de voir le soleil se coucher ainsi sur les eaux sombres, c'était comme s'il y avait deux soleils ou alors deux terres aux couleurs pastels, magnifiques. Elle aurait aimée être avec quelqu'un là maintenant, de préférence un jeune homme qu'elle connaissait depuis longtemps et qui ne la laissait pas insensible, mais elle chassa rapidement cette idée de sa tête, c'était son meilleur ami, point final.
    Soudain un bruit la fit sursauter et sortir de ses pensées, elle se retourna brusquement vers un fourrer sombre non loin d'elle, ses prunelles se plissèrent un instant et elle resta très calme, elle prit la parole d'une voix posée et douce, pas vraiment effrayée.

    CARLY : Il y à quelqu'un ?

    La jeune fille se tut et attendit une réponse ou bien que le responsable du bruit s'approche, peut être était ce un animal ou autre chose, mais elle préférait en être sur et si personne ne lui répondait rapidement, elle irait voir, sa curiosité naturelle reprenant le dessus.

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable


Dernière édition par Carly Miller le Mar 4 Nov - 1:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Lewis
&&. LONE &&. ADMiN &&. LYCEEN A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Ven 31 Oct - 3:43

    C’était bien les week-ends, les jours fériés et les vacances. Le genre de journée dans lesquelles on ne faisait rien. Un peu comme Sean ce jour. Déjà, et pour une fois surtout. C’était à lui d’aller promener le chien des jumeaux Lewis. Ce sacré Labrador Diablo avait eut la bonne idée de demander de promener tous les matins entre sept heures et huit heures. Super. Et Eileen qui ne se réveiller pas. Et ce chien qui gratte à la porte. Bref résigné et en boxer, Sean se décida à quitter son lit. Brutal le réveil. Mais c’était ça ou ramasser le popo de toutou d’ici deux heures. Pestant contre le chien de sa sœur, bizarrement, c’était toujours le chien de sa sœur dans ces moments et pu le chien. Etrange non ? Enfin passons. Le beau brun recouvra son magnifique boxer blanc qui lui servait jusqu’à preuve du contraire de pyjama, d’un jeans bleu délavé et troué au niveau du genou droit. Alors que Diablo lui tournait autour et tentait de lui lécher le visage pendant qu’il mettait ses converses grises et un tee-shirt tout blanc. Et c’était partit pour une superbe balade aujourd’hui. Tout feu tout flamme à attendre que Môssieur le chien fasse ses besoins.

    Quelques trente minutes plus tard. Les cheveux en bataille, Sean rentra enfin à l’appartement après avoir franchi les nombreuses marches qui sépare le rez-de-chaussée et l’attic qui formait leur appartement. Mais une surprise, une fois en rentré chez lui, Sean eut la bonne et merveille surprise de voir sa sœur en pyjama en train de préparé un copieux petit déjeuner. C’était assez rare mais bon … C’était toujours agréable. Bref, petit déjeuner au côté de sa sœur, pour une fois. D’habitude, il ne se réveillait pas à la même heure. Et puis … Finalement, les deux là passèrent la matinée à regarder des dessins animé les plus nuls les uns que les autres. Affalés dans leur canapé, les deux jumeaux Lewis ressemblaient un peu à des Couch Potatoes. Et puis, après deux heures sans rien faire, Eileen se décida à prendre sa douche et à s’habiller. Sean limita lorsqu’elle finit. Fallait bien que le beau brun soit toujours brin beau et propre se Môssieur Lewis. Vous imaginez rencontrer une jolie fille qui s’intéresse à vous tout en étant pas propre ? C’était désagréable. Fallait encore rencontrer une fille. Et même si c’était commun à Pacey High, fallait qu’elle vous plaise.

    EILEEN - « J’y vais. N’oublie pas t’es seul ce soir. »

    En effet. Aujourd’hui et pour une nouvelle fois, Eileen abandonnait son frère. Lui seul. Dans son grand appartement avec son chien. La raison ? Elle était simple. Sa jumelle allait passée la soirée chez une amie Et Sean se retrouvait donc tout seul. Une soirée à rien faire. Aaron, lui, avait une nouvelle fois était de corvée pour aider ses parents ou a passé la soirée avec eux. Et Declan, lui, dans un grand élan de glandattitude, avait décidé de glander tout le temps. Résultat le beau brun était résigné a passait la soirée tout seul. Avec son chien. C’était triste un ? Tel un vieux moussaillon en retraite qui découvrait les joies d’un Julien Lepers Anglais le temps d’une longue soirée. Sean passa une après midi … Ennuyeuse ? Allongé sur le canapé à regarder la télé et ses programmes de plus en plus débiles. Le beau brun mangeait un peu tout ce qui lui passait par là alors que le fameux Diablo était monté sur le canapé, chose qu’Eileen ne supportait pas mais que le chien se permettait quand il était avec Sean, et s’était coucher contre Sean, la tête sur son ventre. Heureusement que personne n’était venu sonner, qui aurait ouvert la porte ?

    SEAN - « Bon allez … »

    Dans un geste désespéré, Sean se leva et repoussa le labrador qui s’était paisiblement endormi. Le beau brun s’arrangea un pue. Replaça son pantalon, repositionna son Tee-shirt blanc et le frotta pour faire partir les poils blonds du chien. Evidement pour les cheveux, rien n’y fait, sa chevelure brune resterait en bataille pour la soirée. Après avoir donné des instructions inutiles au chien, du genre « Tu ne fais pas de bêtises », « Si y’a un voleur tu le bouffes », « Si on appelle tu décroches », Sean quitta les liens avec son portable en poche, ses clés dans l’autre. Lewy se retrouva dans la rue où le soleil commencé à disparaît. Il commença à marcher dans les rues de Londres qui prenait petit à petit son habit de minuit. L’habit que les camés préférés pour faire leur deal, les fêtards jugulé et dont certaines faisaient leur marché. Mais certains endroits restaient calmes. Personnes n’y allaient sauf quelques couples à la recherche de moments de tranquillité pour la soirée. De quoi déprimer de nombreux célibataires. Evident je parler du parc. Bien que la nuit, dans le parc, il pouvait très bien y avoir aussi des vieux nostalgiques amateurs de couché de soleil et de cygnes dans le lac du parc. Ou des bandes de jeunes qui parlaient et se raconter des histoires toutes la nuit. C’était la vie quoi.

    Mais Sean. Lui. Ne savait pas où aller. Cinéma ? Boite de Nuit ? Café ? Mais alors qu’il essayait de se décider. Il vit quelque chose qui le perturba. Slim. Converses et tee-shirt de la même couleur. Une chevelure aussi noire et dansante au rythme de ses pas, ca ne pouvait être qu’elle : Carly Miller. Sans se voiler la face, Sean avait un petit pincement pour elle. Il avait réussi à le cacher à tout le monde. Pour la simple raison qu’il n’avait jamais changer d’attitude avec Carly. Toujours le même à faire ses vieilles blagues. A tout lui dire (Excepter ça) et à tout savoir sur elle. C’était un peu son rayon de soleil. Mais dans le fond, le beau brun était bien trop trouillard pour annoncer ça à sa meilleure amie. Tant pis. Ca resterait un secret d’enfance qui s’évaporera au fil des ans. Pourtant, il arrivait toujours à ses taper des fixes sur elle pendant que personne ne le regarder ou à jeter un petit regard vagabond sur elle. Discret le Lewy, non ? Enfin passons. Il était vrai, qu’il avait oublié de pensé à « Passer une soirée avec SA Carly ». Alors pourquoi ne pas faire ça à l’improviste. Décider à lui faire une petite surprise, Sean décida de la suivre.

    CARLY - « Il y a quelqu’un ? »

    Etait-il le moment de montrer le gâteau de la surprise ? Sean était à présent … Euh … Dans un buisson, d’où le bruit sourd qu’il créa avec une branche, alors que la belle brune s’était assise dans un petit espace entouré de buisson qui donnait face au lac et à un coucher de soleil. Peut-être le moment de … ? Sean suicida cette idée. A moins s’ils restent ensemble, là, jusqu’à deux heures du matin. Il ne se passe jamais rien de bon après deux heures du matin. Sean sortit de son buisson et fourra les mains dans ses poches. Une brindille avec au bout une feuille s’était planté dans ses cheveux. Et Ouais. C’était Sean. Peut-être dérangeait-il ? Peut-être qu’elle attendait son vrai amant et pas son clown de meilleur ami ? Sean s’avança vers elle avec un sourire naturel et amusé.

    SEAN - « Alors ? La Jolie Cendrillon attend son Prince Charmant ? Dommage, ce n’est que le bossu du coin. »

    Sean la regarda du même regard amusé. Et même avec ce sentiment qui n’avait pas lieu d’être. Il fallait qu’il reste le petit clown et confident qu’elle aimait tant. Sean resta planté devant elle.

_________________
« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Ven 31 Oct - 14:00

    Alors qu'aucune réponse ne semblait arriver ou plutôt ne semblait vouloir lui être donnée, la brunette se leva avec souplesse et attendit encore un instant avant de ce décider à s'approcher. Et oui la miss était curieuse, peut être un peu trop mais elle c'était calmé depuis quelques temps, ce qui arrangeait d'ailleurs pas mal son entourage. Mais elle ne put réfléchir plus longtemps, chose qu'elle faisait également trop souvent, car un jeune homme venait de sortir des buissons face à elle. Assez grand, les cheveux châtains touchant au brun et toujours en bataille, comme volontairement décoiffé, un regard bleu profond qui faisait craquer pas mal de fille du lycée et un petit sourire naturel et bienveillant sur les lèvres. Il n'en fallait pas autant à la jeune fille pour reconnaitre son meilleur ami, son frère de coeur, celui avec qui elle partageait tout, ou presque.
    Carly eut un sourire doux et jovial, le même que d'habitude car bien sur il ne fallait pas qu'il sache la vérité. Le secret le mieux gardé par ce petit ange qui passe certes beaucoup de temps dans les bibliothèque mais cela ne veut pas dire qu'elle ne fait que travailler, elle pense et réfléchit beaucoup, peut être même un peu trop. Le plus souvent lorsqu'elle reste assise sans rien faire, son esprit vagabonde ici et là et se tourne très vite vers le visage d'un jeune homme qu'elle aime beaucoup, dans ces moments là un petit sourire tendre peut se dessiner sur ses lèvres et lorsqu'elle s'en rend compte elle s'empresse bien vite de redescendre sur terre et de ne plus y penser. De toute façon elle sait que c'est perdu d'avance et que ce n'est pas réciproque, il la voit comme sa meilleure amie, comme une autre petite soeur alors ça ne sert à rien d'espérer. Mais avec son redoutable esprit optimiste elle reste confiante et à choisit d'attendre, en espérant qu'il daigne enfin la remarquer, mais elle ne se fait pas vraiment d'illusion.

    SEAN : Alors ? La Jolie Cendrillon attend son Prince Charmant ? Dommage, ce n’est que le bossu du coin.

    La brunette sortit de ses pensées à ce moment là, elle plongea ses prunelles oscillantes entre le vert sombre et le bleu nuit dans celle océane du beau brun et eut un petit sourire en coin. Elle d'habitude plutôt terre à terre venait de s'imaginer dans le carrosse de la dites Cendrillon, ou bien dans le château de la belle au bois dormant ou encore sur un tapis volant en Jasmine. Une fille rêveuse ainsi, ce n'est pas mauvais signe ? Cela ne veut pas dire que son coeur serrait du genre à s'emballer trop vite ? D'ailleurs celui de la petite Aly avait déjà bien accélérer et son pou devait avoir doublé en quelques instants. Au fond elle était heureuse que Sean ne puisse pas l'entendre, mais d'un côté, peut être que cela l'aurait t-il mit sur la voie. Depuis quelques temps lorsqu'elle le prenait dans les bras pour un câlin, tous ce qu'il y à de plus amical bien sur, elle se calmait juste avant pour ne pas que son coeur s'emporte comme si elle venait de courir un marathon. Elle prit alors la parole avec un petit sourire d'amusement.

    CARLY : J'ai encore mes deux pantoufles de verre, donc je ne risque pas de trouver un Prince Charmant ce soir. Mais on peut toujours espérer...

    Cette dernière phrase était une petite allusion à ce qu'elle ressentait pour lui et à l'espoir qui ne la quittait pas, mais elle se doutait qu'il n'y ferais pas attention et c'était pour cela qu'elle l'avait dit. De temps en temps elle lui lançait de petite phrase du même genre et elle ne l'avait jamais vus y répondre, donc c'était qu'il ne devait pas les prendre comme référence. Carly avança ensuite de quelques pas et vint se blottir dans les bras du jeune homme, comme elle n'était vraiment pas très grande, sa tête devait arriver aux épaules de son meilleur ami, mais cela l'arrangeai car ainsi elle pouvait caler sa tête dans le creux du cou du beau brun et sentir son parfum qu'elle aimait tant, et ce, sans qu'il ne remarque son sourire. Ce genre de petit câlin n'était pas anodin et bien sur il n'y avait aucun sous entendu derrière, en tous cas, c'est ce qu'elle laissait croire. Aly prit la parole avec un petit sourire aux lèvres et le visage toujours contre le haut du torse du brun.

    CARLY : Je suis bien contente que tu sois là.

    Juste quelques petits mots bien pensés et bien dit, sur le ton de l'amitié, d'une voix douce et sincère, car cela faisait quelques jours au lycée qu'ils n'avaient pas passé du temps tous les deux et cela lui manquait vraiment. Son bossu, pas si bossu que ça, plutôt prince charmant à ses yeux, était maintenant contre elle et elle souriait, Carly n'avait pas encore lâché les bras du jeune homme et elle le fit donc, un peu à contre coeur. Elle se hissa sur la pointe des pieds et déposa un petit baiser, doux et chaste sur la joue de celui qu'elle aimait, plus qu'en amitié depuis déjà un petit moment. Au tout début ce n'était qu'une solide amitié, un rapport presque de frère et soeur mais rapidement elle savait sentit ses sentiments changé et quand elle voyait avec une autre fille cela lui faisait beaucoup de mal, surtout qu'elle était un brin possessive et jalouse, pas seulement un brin enfaite... Mais elle avait réussit à le cacher et pour l'instant elle s'en sortait bien. La Miss Sunny recula de quelques pas et posa quelques secondes ses yeux sur le lac et sur les tous derniers rayons de soleil qui dansaient dans ses cheveux ébènes, elle tourna ensuite de nouveau son regard vers lui, silencieuse. Il était beau, lui et elle, une nuit dans le parc...
    Mais elle s'interdit d'imaginer la suite, elle ferma un instant les yeux pour chasser ces images de sa tête, ce n'était pas bon de penser à ça et elle ne put s'empêcher de rougir légèrement, heureusement que maintenant il faisait nuit, au moins, il ne verrait rien. D'ailleurs l'air se refroidit d'un coup et un long frisson parcouru le corps de la brunette. Celle-ci ferma alors sa veste et sourit à son meilleur ami, et plus si affinités.

    CARLY : Et toi que fais-tu ici ? Tu cherche une Princesse égarée attendant le chevalier qui viendra la délivrer de son donjon gardé par un terrible dragon ?

    Bien sur, c'était de l'humour. Carly attendit la réponse en se demandant ce qu'ils pourraient bien faire, pourquoi pas passer la soirée ensemble ? Et la nuit ? En totale amitié forcément, ils pouvaient ou rester dehors ou aller chez elle ou chez lui, de toute façon elle était seule pendant encore deux semaines et elle espérait qu'il n'ai rien à faire ce soir, passer du temps avec lui, cela lui manquait plus que tout. Elle sortit de ses pensées et de ses espoirs lorsqu'il reprit la parole, elle voulait entendre ce qu'il allait dire, peut être avait-il déjà rendez vous ? Ou alors cherché t-il vraiment quelqu'un ? D'un côté elle aurait voulut qu'il lui dise oui et de l'autre non, car ce n'était sûrement pas elle l'élue de son coeur alors cela ne servait à rien qu'elle se fasse des films, la vie n'était pas comme dans les contes de fées, ce qui était parfois, vraiment dommage...

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Lewis
&&. LONE &&. ADMiN &&. LYCEEN A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Sam 1 Nov - 18:00

    Sean connaissait bien Carly. Peut-être même un peu trop. Et c’est ce qui amené à la perte de ses sentiments mort-nés qu’il éprouvait envers la fille. Quel est le nombre de garçons s’étant pris un râteau pour la simple raison « On se connait trop. Tu es mon confident. » De nombreux en tout cas. Et Sean ne voulait pas s’avouer à ça. Tenter quelque chose avec Carly alors qu’il la prenait jusqu’à présent pour une sorte de petite sœur, comme si Eileen ne lui suffisait pas dans le genre sœurette envahissante qui à toujours besoin d’aide. Mais avec Carly c’était différent. Il ne pourrait pas repartir sur des bases fraternels s’il lui avouait ça et que ça ne marcher pas. Après tout, pourquoi s’acharner ? C’était presque de l’inceste de vouloir tenter ce genre de chose. Non ? Bien qu’ils ne soient pas de la même famille. Bref. Comme bien souvent lorsqu’ils se retrouvaient en tête à tête. Des échanges avec les yeux pouvaient facilement se faire. Et une nouvelle fois les deux adolescents se fixaient les yeux dans les yeux, sourires amusés. C’était presque un art et ils se comprenaient. Pourquoi alors leurs yeux ne décidaient-ils pas par eux-mêmes de déclarer leur flamme à l’autre ?

    CARLY - « J’ai encore mes deux pantoufles de verre. Donc je ne risque pas de trouver un prince charmant ce soir. Mais on peut toujours espérer … »

    Une nouvelle fois. Et alors que ça ne devait pas lui donner que du bien. Sean sentit Carly s’approchait de lui et se serrer contre lui. Ca ne le dérangeait pas au contraire. Mais c’était un peu une sorte de torture. A chaque fois que Carly collait sa tête contre son torse et bloquait son crâne et sa chevelure noire dans le cou du beau brun. Sean était obligé d’humer son parfait. De supporter sa beauté à bout de bras, bras qui l’encercler et venait toujours se réfugier contre son dos. Tandis que sa tête reposait par l’intermédiaire de son menton sur le sommet de la petite Carly. C’était sa Carly et dans le fond, Sean ne supportait pas la voir dans les bras d’un autre. Même quand elle se retrouver avec Aaron ou Declan, Sean en devenait presque tendu. Jalousie ? Oui le petit Lewy était lui aussi jaloux et possessif. De quoi les rapprocher non ? Enfin, passons. C’est moment là, était pour lui aussi des moments pour profiter d’elle, qu’elle soit là à cette endroit, ce qui lui donner des idées vagabondes alors qu’un sourire s’échappa au dessus de la tête de Carly. Amoureux le Lewy mais pas prêt de l’avouer …

    CARLY - « Je suis bien contente que tu sois là. »

    Carly se décida à quitter les bras du beau brun. A contre cœur selon lui. Ils n’avaient pu trop le temps de se voir à part pendant les cours. Mais bon avec un prof’ à côté ça en devenait gênant. Et puis, il n’y avait pas que ça qui pouvait gêner les deux autres. Au fil du temps, certains les prenaient pour des frères et sœurs. Ou pour un couple. Chose qui n’était pas vu que Sean avait déjà une sœur de sang. Mais pas de petite amie, je vous l’accorde. Bref. Au Lycée, relation difficile. En faites, ca faisait presque deux ou trois jours. Voir une semaine, qu’ils ne s’étaient pas retrouver comme ça. Sean fixait le vide tandis que la jolie brune se détacha du beau brun et monta sur la pointe de ses pieds, voilà qu’à présent elle déposait un baiser sur sa joue. Mais Sean avait raté sa chance. C’était vrai, ça aurait été si simple de tourner la tête et englober ses lèvres. Mais le beau brun n’en était point capable. Pas par surprise comme ça. Quoi que, même prévu il n’y arriverait pas. Un peu romantique sur le bord… Et puis c’était SA Carly.

    CARLY - « Et toi que fais-tu ici ? Tu cherches une Princesse effarée attendant le chevalier qui viendra la délivrer de son donjon gardé par un terrible dragon ? »

    Sean la regardait du même sourire amusé. Lui avait gardé ses mains dans ses poches et n’avait pas encore froid, malgré qu’il est un tee-shirt blanc. (Je ne vous dis pas les dégâts s’il se retrouvait à l’eau). Enfin passons, l’image qui vient directement aux yeux de Sean, c’était lui qui avait le droit de prendre la jolie brune dans ses bras pour qu’elle n’ait pas froid. Evidement, dans ses pensées. Bisous et compagnies était aussi présents. Mais là c’était différent. Carly avait son manteau. Sean ferma un instant les yeux alors qu’il tentait tout de même de ne pas montrait les images qu’il avait devant les yeux. D’un autre côté, Carly ne pouvait pas voir ses images imaginaires. Elle n’était pas encore télépathe.

    SEAN - « J’espère pour toi que tu ne le trouveras pas ton Prince charmant. Vu que ton bel amant foutra le camp avec la belle au bois dormant. »

    Evidement, ses mots faisaient cruellement référence à la chanson devenu célèbre par ses créateurs : Le groupe Téléphone. Mais bon. Ca le mettait un peu en valeur au moins. Si le Prince charmant n’était qu’un sale type, finalement le bossu pouvait être quelqu’un de bien, non ? Combien de temps ça faisait ? Depuis quand avait-il ses sentiments pour la belle brune ? Dur à dire. Une semaine ? Deux semaines ? Des mois ? En réalité ça remonté au dernier petit copain de Carly. Sean en avait presque du mal à le regarder en face tellement il désirait être à la place du type. C’était dur de vivre avec sa dans le fond. Mais là ou Sean s’étonnait lui-même. C’est qu’il avait réussi à ne pas cracher le morceau à sa sœur jumelle ou à un membre de Free Cry. Peut-être que eux étaient trop proche de lui pour le savoir. Mais si tout ça n’existait pas ? Il n’aurait pas cette relation avec Carly et surtout, il se serait déjà jeter à l’eau ? Allez Sean. Arrête de réfléchir et vit le moment présent à fond.

    SEAN - « Et oui. Moi aussi je suis-je suis heureux de revoir ma petite Aly. Et non, je ne cherche pas de Princesse. La seule chose que tu as à savoir c’est que ça fait deux quartiers que je te suis. »

    Petite ? Oui parce que la belle brune était plus petite que lui. En taille déjà. Ce qui convenait parfaitement à Sean. Mais dans son physique il n’y avait pas que ça qui lui plaisait. Evidemment. Vous n’avez pas honte de vous habillez comme ça les filles ? Comment peut-on résister à toutes ces formes après ? Et c’est les types les Salops dans l’histoire. Ouais … Pas très juste. Enfin passons, Et puis, Sean n’aimait non plus pas que voir les fesses de Carly. Vu comment ils étaient complémentaires. Son caractère et la partie manquante de son cerveau pour que Sean soit quelqu’un de parfait. Ou l’inverse pour Carly. Toujours les mêmes idées, bêtises en tête. C’était beau, vous ne trouvez pas ?

    SEAN - « C’est quand la dernière fois qu’on n’a pas fait un coup bas à Declan ou Aaron ? Ou simplement la dernière fois où on s’est parlé de tout et de rien ? »

    En parlant de bêtise. Sean avait peut-être le moyen d’en faire une maintenant. Le beau brun s’approcha de Carly et posa ses deux mains (à lui) sur ses épaules (à elle). Mais Sean ne s’arrêta pas face à elle, il continua à avancer, jusqu’à la bordure du lac, et quand Sean aperçut que la belle commençait à être attirer par la terre, au dernier mot avant l’eau en gros. Le beau brun la prit par la taille se retourna et la poussant dans l’autre direction. Les positions étaient en quelques sortes inversées. Sean dos au lac et Carly face à l’eau. Bien que Lone prit soit d’avancer de quelques pas. Il était tellement simple pour Carly de le poussé. Le beau brun esquiva un nouveau sourire avant de reprendre la parole.

    SEAN - « C’est quand la dernière fois que je t’ai poussé dans l’eau ? Ici au lac ? A la piscine ? Ou dans une fontaine de Londres ? C’est arrivé tellement souvent que je m’en souviens même pu. »

    C’était vrai. Le nombre de fois qu’ils s’étaient retrouvés dans l’eau sans réfléchir qu’il faudrait se changer après. Dans l’herbe à se chamailler sans penser que les pantalons seraient verts. Toujours ensembles. Toujours à faire n’importe quoi. C’était eux quoi. Carly et Sean. Et ce dernier comprenait en pensant ça que c’était la perte d’une relation amoureuse qu’il espérait secrètement. Sean replanta ses mains dans ses poches et reporta son regard en sa direction. Il était moins bisous qu’elle. Il n’allait pas déposer un baiser volontaire sur sa joue par pur plaisir. Par peur de devoir en faire plus. Peut-être l’avait-elle remarqué. Simple petit détail. Ou pas.

    SEAN - « Dis. Toi qui es forte pour remarquer ça. Declan est amoureux de quelqu’un, non ? »

    La question n’était pas brûlante aux lèvres de Sean. Mais disons que l’idée avait déjà fait un petit bout de chemin dans sa tête. Le beau brun pensait que le leader des Free Cry en pinçait pour sa sœur. Mais Sean avait tout gardé pour lui. Parce qu’il ne voulait pas lancer le feu aux poudres. Mais ni lui, ni elle ne lui en avait parlé. Peut-être qu’il se faisait des idées. Mais en réalité. Il ne posait pas cette question par plaisir. C’était peut-être tout simple pour embrayer sur le sujet de l’amour. Ahlala espoir quand tu nous tiens …

_________________
« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Dim 2 Nov - 1:11

    La jeune fille se demandait si c'était mal de vouloir sortir avec son frère de coeur ? Le jeune homme était son meilleur ami depuis un moment et au début elle n'avait pas l'impression d'être amoureuse, mais l'attirance était venus très rapidement et elle n'était pas facile à assumer, mais de toute façon personne n'avait à le savoir et cela n'arriverait jamais alors pourquoi se poser toutes ces questions qui n'avait comme résultat que la torture de l'esprit de la jolie brunette. Et puis pourquoi lui n'avait il rien remarqué ? Il était censé la connaitre mieux que personne et pourtant n'avait rien vus. Si seulement elle savait ce qu'elle ne voyait pas également de son côté. Pourtant elle souhaitait vraiment que ce soit réciproque, elle aurait tant voulut lui avouer ce qu'elle ressentait, ou pour être plus directe, l'embrasser directement. Tous simplement poser ses lèvres sur les siennes et voir sa réaction. C'était pas mal comme idée ? Sauf que bien sur elle n'oserait jamais et le résultat l'inquiétait un peu car si cela se passait mal elle perdrait son meilleur ami et celui qu'elle aime, cela ferait beaucoup trop de chose perdu en un coup, trop de bonne chose gâchée juste pour un petit baiser, pour un acte délibéré et presque insignifiant. Il valait mieux que cela reste son secret.

    D'ailleurs en parlant de l'embrasser, pourquoi n'avait elle pas osée poser ses lèvres sur celle du beau brun au lieu de lui faire un juste un petit bisou sur la joue. Peut être qu'un jour elle aurait suffisamment de courage pour lui dire, ou juste pour le faire sans hésiter pendant une heure pour finalement ne rien faire du tout.
    Carly regarda un instant le jeune homme, oui elle venait de le mater très discrètement et un petit détail l'embêtait, oui c'était jouer à la maman et paraitre un peu trop protectrice mais le fait qu'il n'ai qu'un tee shirt l'embêtait vraiment car il risquait d'avoir froid comme ça. Mais il existe un phénomène inexplicable avec les hommes, le fait qu'ils n'ait jamais froid. Tard le soir dehors ils peuvent encore nous réchauffer alors qu'ils sont moins couvert que nous. Comment ils font ça ? Néanmoins la nuit était maintenant tombé et il ne faisait pas vraiment très chaud et le voir dans cette tenue la refroidissait un peu plus.

    SEAN : J’espère pour toi que tu ne le trouveras pas ton Prince charmant. Vu que ton bel amant foutra le camp avec la belle au bois dormant.

    Elle sortit de ses pensées en entendant sa voix et un sourire apparu sur ses lèvres, il venait de faire une référence à une chanson du groupe Téléphone et cette chanson était d'ailleurs l'une de ses préférée. Mais cela voulais également dire que ses chances n'étaient pas avec le prince charmant mais avec un autre, le serviteur ? Le maréchal Ferrant ? Ou bien le gentil bossu ? Si cela ne tenait qu'à elle de prendre la décision, le choix serrait vite fait, mais il fallait prendre en compte de nombreuses choses et entre autre, l'avis du chère bossu...

    SEAN : Et oui. Moi aussi je suis-je suis heureux de revoir ma petite Aly. Et non, je ne cherche pas de Princesse. La seule chose que tu as à savoir c’est que ça fait deux quartiers que je te suis.

    Quand il reprit la parole, elle sourit doucement car c'était l'une des seuls personnes qui avait l'autorisation de l'appeler "petite Aly". Pourquoi ? Parce qu'elle n'aimait pas forcément qu'on lui donne des surnoms, quand elle était petite c'était toujours "petite princesse" ou "petite puce". Toujours avec un "petite" devant car il fallait avouer que la jolie brunette n'était pas bien grande et face à Sean, elle l'était encore moins. Mais cela ne la gênait pas et quand elle était dans ses bras ou dans ceux de l'un de ses amis elle se sentait généralement très bien protégée et pouvait même s'y cacher car elle n'était pas non plus très épaisse, juste ce qu'il faut, elle se plaisait ainsi et n'avait pas envie de changer. D'ailleurs elle avait remarquée que c'était presque toujours elle qui réclamait des câlins au beau brun et rarement l'inverse. Peut être qu'un jour elle oserait enquêter sur ça.

    SEAN : C’est quand la dernière fois qu’on n’a pas fait un coup bas à Declan ou Aaron ? Ou simplement la dernière fois où on s’est parlé de tout et de rien ?

    Carly plongea ses prunelles bleu nuit dans celle profonde du beau Sean, oui cela lui manquait leur petite soirée rien qu'à eux, tous les moments partagés ensemble, tous leurs délires... Elle n'avait que des bons souvenirs avec lui, ou presque. Car quand c'était elle qui devait supporter tous les chatouilles du beau brun et les trempettes improvisés elle rigolait un peu moins, à l'inverse, quand c'était lui qui se retrouvait avec un pot de crème fraiche sur la tête, là elle rigolait beaucoup plus. Et aussi toutes les blagues qu'ils avaient put faire ensemble aux autres, lorsqu'ils s'alliaient contre une seule personne, celle-ci avait du soucis à se faire car à eux deux ils pouvaient échafauder les pires plans pour leurs ennemis du moment, leurs principales cible étaient et restaient Declan et Aaron qui avait eut le droit à de nombreuses blagues toutes plus intéressantes les unes des autres et il allait sûrement y en avoir d'autre...
    Sean vint la prendre par les épaules et la fit reculer, elle se laissa faire tout en se doutant de la direction qu'ils prenaient, en temps normal elle se serrait déjà enlevée car elle ne faisait confiance à personne, mais là elle n'avait pas bougée, chose plutôt surprenante. Enfin pas tellement car elle avait peut être juste envie de garder ce contact avec le beau brun qui c'était maintenant arrêté. Il descendit ses mains sur sa taille et échangea leur position, un petit frisson l'avait parcouru, pourquoi ? Cherchez et vous trouverez facilement.

    SEAN : C’est quand la dernière fois que je t’ai poussé dans l’eau ? Ici au lac ? A la piscine ? Ou dans une fontaine de Londres ? C’est arrivé tellement souvent que je m’en souviens même pu.

    La jeune fille fronça légèrement les sourcils mais sont sourire laissait bien comprendre que c'était de l'humour, un peu noir certes, mais de l'humour quand même. La dernière fois c'était elle qui avait atterrit dans l'eau et pas lui, mais même temps lui pouvait la porter facilement et la jeter dans l'eau sans trop de difficulté et si elle décidait de courir, même si elle était rapide en endurance il la battait toujours et ce n'était donc pas légale car il finissait toujours par l'avoir. Injuste la vie n'est-ce pas ? Donc aujourd'hui elle avait le droit de se venger et en plus il lui tendait la chose sur un plateau d'argent en se mettant bien dos au lac, elle lui sourit. Mais pas un sourire doux comme d'habitude, plutôt un petit sourire en coin, mi charmeur, mi cruel.

    CARLY : Et moi c'est quand la dernière fois que je t'ai poussé à l'eau ?

    Sa voix était mielleuse, hypocrite même dans cette situation. Elle fit un pas pour se retrouver tout contre le jeune homme, elle agrandit son sourire et garda ses prunelles plongés dans les siennes, posa délicatement ses mains sur le torse du brun et se hissa sur la pointe des pieds comme pour lui murmurer quelque chose à l'oreille, à ce moment là elle le poussa d'un seul coup en arrière pour le faire basculer dans les eaux du lac, l'objectif fut parfaitement atteint. Carly sourit un peu plus.

    CARLY : J'espère qu'elle n'est pas trop froide.

    Le jeune homme était tout de même assez grand et l'endroit où il était tombé pas très profond et donc l'eau lui arrivait vers la taille, néanmoins il était bien mouillé et devait sentir la fraicheur des eaux de la nuit. La brunette elle, souriait, bien sur qu'il l'avait vus venir mais elle était tout de même bien contente du résultat même si celui-ci était déjà certain.

    SEAN : Dis. Toi qui es forte pour remarquer ça. Declan est amoureux de quelqu’un, non ?

    Le sujet avait radicalement changé, comme toujours avant de donner une réponse la jeune Aly y réfléchit un instant. Oui elle avait bien remarqué l'attitude du brun et elle sentait qu'il y avait un sentiment plus fort qu'une simple amitié entre lui et la jolie Eileen, la jumelle de Sean. Bien sur elle n'en était pas sure et n'en avait parlé à personne, préférant réunir plus de preuve et être certaine de ce qu'elle avancerait. Elle ne faisait jamais rien à moitié.

    CARLY : J'avais remarqué des petites choses sur Declan mais sans vraiment en être sure. Mais si je dois donner mon avis, je pense qu'il à un faible pour ta chère soeur.

    Un petit sourire était apparu au coin des lèvres de la jolie brunette. Au moins il pouvait voir lorsque ses amis étaient amoureux, du moins chez les garçons car il ne semblait pas voir qu'elle aussi avait un faible pour quelqu'un, à savoir, lui. D'ailleurs, elle avait envie de lui poser la question, de lancer le sujet pour savoir s'il avait un faible pour quelqu'un, pour l'une de ses filles du lycée qui en pinçait pour lui. Comme l'autre là, une brune qui n'avait de yeux que pour lui et qui parlait tous le temps de lui, en particulier dans le vestiaires des filles. Elle parlait tous le temps de l'époque où elle était sortit avec lui et comme quoi elle était certaine que Sean l'aimait toujours. Si un jour Carly pouvait rien qu'une fois l'étrangler, ou juste lui mettre une gifle, ou alors lui faire un croche patte... Enfin rien qu'une toute petite chose, ce serrait le paradis pour la jeune Miller.
    Mais bien sur celle-ci n'osa pas lancer plus le sujet, elle resta silencieuse et fixait le beau brun, son regard se posa sur le torse humide du jeune homme, sous son tee shirt blanc on pouvait voir parfaitement son corps et ses cheveux légèrement humides étaient encore plus en bataille, son regard océan si profond...
    Carly fit alors mine de regarder ailleurs et rougit à la nuit, elle se mordilla la lèvre inférieur, petit tic qui ne la quitterait sûrement jamais et espéra que Sean n'est rien vus. Oui elle venait de le mater et pas très discrètement en plus, chose qui en temps normal, ne lui arrivait jamais. Elle se le reprocha mentalement et approcha de la berge pour s'occuper et faire mine que rien ne c'était passé, bien sur, elle avait continuée de se mordiller la lèvre, signe qu'elle était mal à l'aise ou concentrée et elle dus se faire violence pour arrêter.

    CARLY : Tu veux de l'aide ?

    Elle c'était rapproché et penché vers lui, elle venait de lui tendre gentiment sa main et avait parlé avec un petit ton ironique et un joli sourire, un peu comme pour se redonner contenance et pour passer à autre chose. Mine de rien, la miss qui répondait toujours avec de belles petites répliques, pouvait elle aussi, être complètement désarmés avec les mots qu'elle savait pourtant si bien manier.

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable


Dernière édition par Carly Miller le Mer 3 Déc - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Lewis
&&. LONE &&. ADMiN &&. LYCEEN A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Lun 3 Nov - 3:24

    C’était horrible quand on y pensait. D’être amoureux et de savoir que tout ça était condamné à l’oubli parce qu’on sait que la personne en face est votre meilleure amie. Que on est son confident et par conséquent trop proche d’elle pour être plus que ce qu’on était. Horrible de savoir que tous les rêves étaient condamnés eux aussi à être irréalisable. Que s’imaginer, Carly dans les bras, les lèvres de Sean posaient contre son cou alors qu’elle riait au grand éclat était impossible. Enfin si. Mais sans les lèvres de Sean à cet endroit. Et ses mains ne seraient pas si proches de ses cuisses. Enfin bref, une torture neurologique qui pouvait en venir à bout de tout âme normalement constituer. Mais Sean ne voulait pas la perdre. Sa meilleure amie. Sa sœur de cœur. Sa confidente. Une chose était sûre, par moment, elle en savait plus sur lui que sa jumelle elle-même. Sean aimait trop la simplicité des moments avec Carly. Ces moments doux, calme et sain, sachant de temps à autres s’enflammer pour embêter le monde lui-même. Ces moments à parler ou à jouer, à rire ou à parler sérieusement. Il ne vivait ça qu’avec Carly et maintenant. Il voulait qu’en plus de sa il y ait des rapports un peu plus … Physique ?

    CARLY - « Et moi, c’est quand la dernière fois que je t’ai poussé à l’eau ? »

    Hum. Bonne Question. Peut-être une erreur après tout, après avoir jouer à celui qui faisait peur ce serait peut-être lui qui aurait le plus peur. Mais Sen continuait dans le coin de son esprit à se mordre les doigts, ce petite geste et simple où il l’avait prit par la taille avait été agréable. Bien que là encore ça aurait été si facile de la rapprocher vers lui pour l’embrasser. Et puis chez Carly. Il n’y avait pas que ça. Ses petits sourires charmeurs à répétition qu’elle arborait constamment envers lui. Le faisait-elle exprès ? La vie serait-elle si injuste ? Mais voilà, à force d’imaginer ces petits lèvres jouant avec lui, s’effacer pour ne faire qu’un avec les siennes, Sean oublia le coup, assez bateau venir. Carly s’approcha de lui et posa délicatement ses mains sur son torse. Après tout, n’avait-il pas le droit de croire que c’était pour se blottir contre lui ? Et le faite qu’elle avance son visage comme ça pour lui murmurer c’est trois petits mots aux lettres d’ors ? Non ? Pourtant le monde appartient aux rêveurs, non ? Et pourtant, c’est bien Sean qui se retrouvait à l’eau. Tant pis … L’arroseur arrosé …

    SEAN - « HAAAAAAAAA !! »

    Normal de crier lorsqu’on ne s’y attendait pas, non ? M’enfin, pas de quoi réveiller papy et mamie qui dorment déjà à huit heures. Sean était tombé à l’envers et donc se retrouvait trempé de la tête au pied. Il ressortit la tête de l’eau après quelques secondes et secoua sa tête, on aurait dit son chien, Diablo, lorsqu’il ressortait de l’eau avec son bâton dans la gueule. Les cheveux encore plus en bataille que d’habitude, il releva les yeux en direction de Carly, qui était debout au bord du lac. Sean était à présent trempez, ses converses devaient certainement être pleines de boues, ainsi que le bas de son Jean, son tee-shirt blanc, lui, devait commençait à devenir blanc. Heureusement, il n’y avait que Carly dans les parages. Pas de blondes en furie qui lui bavaient dessus. Quoique … Ses derniers temps, les filles n’étaient pu trop aux basques de Sean, mais plutôt derrière le grand et méchant Declan. Aller savoir, les types qui restaient dans leur coin à rien dire ou revenaient de temps à autres avec des gens qu’ils connaissaient attirer plus les filles. Et puis, dans le fond, Sean ne voulait pas d’une de ces brunettes qui tournaient autour de n’importe quels garçons. Lui, il voulait Carly.

    SEAN - « Allo ? A l’eau … »

    Sean venait de planter ses mains dans les poches gorgées d’eau de son jean. Et par surprise ses mains rencontrèrent, ses clés, mais surtout son portable. Il le sortit et le montra en évidence à Carly. Il le plaqua sur son oreille et ne râteau pas l’occasion de faire son vieux jeu de mots avant de le faire tomber à l’eau. Sauf que, ce que ne pouvait pas savoir Carly, c’est qu’une fois dans les eaux troubles, Sean récupéra son portable pour les mettre discrètement dans sa poche. De toute façon, ce portable avait fait son chemin et Carly penserait qu’il l’avait abandonné totalement dans l’eau. Sean vérifierait plus tard s’il était encore valable d’essayer du faire fonctionné, ou non. Après tout, ce n’était qu’un portable, ce n’était pas si grave. Par plus grave … Il y avait perdre Carly s’il lui déclarait ses sentiments. Mais comme s’était son portable qui avait prit, la belle brune n’en serait rien. Sean releva les yeux vers elle et prit un air amusé. Il espérait qu’au moins elle ne culpabiliserait pas pour son portable. Sean s’en fichait presque. Et en plus le beau brun n’était pas encore accro à ça. Bien sur il trouvait ça pratique pour joindre les membres de Free Cry et d’autres … Mais ce n’était pas indispensable.

    CARLY - « J’espère qu’elle n’est pas trop froide. »

    Haha. Très drôle Carly. T’avais vraiment beaucoup d’humour. Comme si à l’aube du moins de Novembre, que les températures en Angleterre atteignait difficilement dix degrés et qu’on pouvait sérieusement se demander comme Sean faisait pour rester en Tee-shirt, l’eau de ce lac était chaude. Evidement qu’elle était froide. Et pas qu’un peu. D’ailleurs ceci eut pour effet d’hérisser les poils du beau brun au niveau de ses avant-bras. Et puis dans le fond, heureusement qu’il n’y avait pas de poisson dans le lac. Se serait horrible de sentir ses petites bêtes, bien que sympathique dans un aquarium, glissait entre les jambes ou frôler le ventre. Sean commença à s’avancer tant bien que mal en direction du rivage. Pas qu’il y avait du courant mais marcher dans l’eau ce n’était pas évident. La sensation de se sentir lourd était assez impressionnante. Surtout avec son jeans, heureusement que ses converses étaient bien serrées, ça limiterait les dégâts.

    CARLY - « Tu veux de l’aide ? »

    C’était comme si Carly était devenue humoriste d’un coup. Vous ne trouvez pas ? Le coup le plus vieux du monde. Comme si Sean était prêt à se faire berner du genre. Il la connaissait sa Carly, c’était la petite fille sage et modèle dont tous les professeurs espéraient faire d’elle sa petite prodige. Mais à l’inverse lorsqu’elle était en dehors de ce monde d’éducation, avec Sean en gros, elle était la première à faire les quatre cents coups. C’était même elle qui entrainait Sean. Parfois. Mais voilà, le petit air ironique qu’elle venait de prendre était, selon le beau brun, significatif.

    SEAN - « Haha. Très drôle. Tu vas me prendre la main et me repousser dans l’eau. J’commence à te connaître depuis le temps. »

    Sean parla d’une voix sincère et son rire au début de sa phrase sonné faux. Allez chercher pourquoi. Le beau brun se retourna, plaça ses mains sur l’herbe et se hissa pour remonter sur la terre ferme. Assis dans l’herbe, il se leva et commença à pressé son jean en tout point pour évacuer l’eau et surtout pour qu’il se sente plus léger. Mais finalement, il se retourna vers Carly. Quelque chose l’avait intrigué. La belle brune avait laissé son regard trainé pour lui, encore là, Sean n’avait rien remarqué. Puis, elle avait rougit, toujours sans alarmer le beau brun mais elle garda pendant de longue seconde la lèvre inférieur prise dans sa la partie supérieur de sa mâchoire. Et ça, chez Carly, c’était significatif. L’avait-elle maté ? Etait-ce volontaire ? En tout cas, c’était assez pour raviver la flamme qui brûlait pour elle dans le cœur de Sean. M’enfin. Quoi qu’on en dise. C’était aussi arrivé à Sean de faire pareil sur elle. Sauf que lui avait réussi jusque là à contrôler ça pour pas qu’elle ne le remarque. Combien de fois jusqu’à aujourd’hui son regard s’était perdu sur sa poitrine ou ses fesses ? De nombreuse en tout cas. C’était humain, lorsqu’on était humain. Bien que profiteur lorsque ce n’était pas pur plaisir et non par amour comme Sean.

    SEAN - « C’est moi … Ou tu viens juste de me mater ? Depuis quand tu mates ton frère toi ? Si ca continue on va faire de l’inceste … »

    Sean releva un sourcil d’un air amusé. C’était vrai. Enfin un peu. Et à ce moment de la situation, il espérait secrètement que Carly allait lui dire qu’elle l’aimait et blablabla même s’il savait que ce n’était que très peu probable. Et là, que sa fasse plaisir aux yeux de la belle brune ou pas, Sean se sentit presque obligé, bien que ça ne faisait presque aucune différence, de retirer son tee-shirt pour y évacuer toute l’eau. Il chiffonna son tee-shirt et le pressa, de l’eau s’écoula sur le sol. A présent, quand Sean marchait, ses chaussures faisaient du bruit, il sentait son pantalon horriblement lourd, c’était limite s’il ne devait pas le remonter pour éviter de se retrouver en boxer. Et son haut était en court de rinçage. Une nouvelle fois, le beau brun releva la tête vers Carly d’un air amusé, autant garder un air comme celui là, plutôt que d’être outré ou de montrer une réelle vague d’amour. Question de fierté ? Pas forcément. Surtout pour la préserver …

    CARLY - « J’avais remarqué des petites choses sur Declan mais sans vraiment en être sure. Mais si je dois donner mon avis, je pense qu’il a un faible pour ta chère sœur. »

    Alors comme ça, les pensées de Sean étaient réelles ? Il avait bien raison, le leader des Free Cry avait un faible pour sa douce sœur ? D’un côté, ce n’était pas plus mal aux yeux de Sean. Au moins, il savait entre quelles mains était sa sœur. Il savait que Declan ne lui ferait jamais de mal et serait heureuse dans ses bras. Bien qu’il ne le montre jamais, le beau brun savait être amoureux Et il leur avait déjà par le passé avec d’autres petits amis. Bien que ce n’était pas lui le plus grand tombeur de ses dames parmi les trois garçons des Free Cry. Sur ce point, Sean était un peu en compétition avec Aaron. Bien qu’Aaron était moins régulier que le beau brun dans ses relations. Sean, lui, lorsqu’il partait dans une relation amoureuse, vous pouvez être sûre que cette relation durera au minimum six mois.

    SEAN - « Wah, Super ! J’vais avoir l’appartement pour moi tout seul ! »

    Réaction un peu ironique. Qu’est-ce qu’il pouvait dire d’autre de toute façon ? Et puis, fallait encore qu’Eileen ait les mêmes sentiments pour le jeune homme et que les deux là se tombent dans les bras. Bref, d’un air ironique, Sean devrait encore partager son appartement encore pendant un petit moment. Mais maintenant que l’espérance et la curiosité de Sean s’était à nouveau mis en éveil, il n’avait pu qu’à attendre la réaction de Carly. Peut-être que d’ici peu, il serait contrait de dévoiler ses réelles sentiments à sa meilleure amie. Et ça mettrait fin à leur relation. Ou ça en commencerait une meilleure. Mais une chose était sûre. C’est que le jour où les deux là seraient en couple, si ça arrive, ce serait au plus grand désarroi de Declan. Surtout s’ils commençaient à faire n’importe quoi pendant l’émission, ce qui ferait crier le leader du groupe. Mais dans le fond, Carly et Sean était raisonnable et saurait se tenir bien pendant ces moments. Et si ça se trouve, Declan et Eileen seraient ensemble avant et le couple qui nous intéressé appellerait peut-être ses derniers Maman et Papa rien que pour les embêter, marrant, non ?

_________________
« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Mar 4 Nov - 1:49

    Carly gardait ses yeux rivés sur le beau brun maintenant tout mouillé, c'était assez drôle de le voir avancer dans les eaux froides du lac, il était tous simplement ridicule et le cris qu'il avait poussé avait été le comble pour la jeune fille qui maintenant riait de bon coeur. Moqueuse la jeune Miller ? Vraiment à peine et en plus cela ne se voyait mais alors pas du tout. Une petite peste vous êtes sur ? Vous devez vous tromper de personne, car pousser les gens dans l'eau et se moquer d'eux par la suite n'était pas du tout le genre de la jolie Carly si sage et si respectable. Celle-ci avait d'ailleurs réussit à calmer son rire et avait un petit sourire bien singulier en fixant le jeune homme, mi charmeur, mi rieur, avec un petit quelque chose indescriptible et d'ailleurs ne valait pas la peine d'être sut.
    Mais en l'observant un peu mieux, elle comprit quelque chose et se mordit discrètement la lèvre juste une seconde, il avait son portable dans la poche. Elle venait de lui bousiller son téléphone portable et lui ne trouvait rien d'autre à faire que des blagues. Elle lui ofrirait un autre pour se faire pardonner.

    SEAN : Allo ? A l’eau …

    C'était une façon de lui faire remarquer ce qui c'était passé mais son sourire laissait sous entendre qu'il n'en voulait à la jolie brunette. Mais celle-ci culpabilisait bien sur. Même si elle savait très bien qu'il n'était complètement dépendant de ce petit appareil de communication, cela pouvait s'avérer bien pratique surtout pour se retrouver tous les cinq, enfin tous les deux, lui et elle...
    Non mais elle n'allait pas bien en ce moment, et la se retrouver seule avec lui et le voir en tee shirt blanc complètement trempée n'y arrangeait rien, mais vraiment pas du tout. C'était même sûrement bien pire. Vous imaginez avoir devant vous l'homme que vous aimez, et en plus le voir dans cette état ? Mais ne rien faire et rester bien droite en se retenant de l'embrasser relèverait du miracle et ce même pour une personne qui ne serrait pas amoureuse de lui. Trouvez une seule jeune fille qui pourrait résister devant ses perles bleus profondes, ce visage à craqué et ses cheveux en batailles ? Et imaginez un peu qu'ils soit en tee shirt blanc trempée ? Et s'il vous regardait en souriant ? Vous arriveriez vraiment à tenir le coup ?
    Carly devait donc se faire violence pour rester bien sagement où elle était. Sans bouger et sans le regarder, ça par contre, c'était impossible. On ne peut pas tout contrôler parfois, mais sur ce coup là ce n'était pas de sa faute. S'il était un peu moins désirable et avant un haut un peu moins moulant elle aurait put se retenir de se mordiller la lèvre inférieur, chose que bien sur, elle ne cessait de faire depuis 5 minutes en fixant le beau brun...

    Celui-ci essayait d’ailleurs de se déplacer, enfin il voulait sortir de l’eau mais avec son jeans il avait un peu de mal à avancer et cela fit rire doucement la jolie brunette qui trouvait cela bien amusant de voir le beau brun galérer pour essayer d’atteindre la berge et sortir des eaux troubles du lac. Un frisson parcoura le corps de la jeune fille, l’eau devait vraiment être glacée et rien que de le voir ainsi la refroidissait complètement alors qu’elle avait sa veste, qui d’ailleurs était un peu trop légère pour les circonstances.
    Elle c’était penchée pour l’aider mais étrangement, il n’avait pas accepté.

    SEAN : Haha. Très drôle. Tu vas me prendre la main et me repousser dans l’eau. J’commence à te connaître depuis le temps.

    Un petit rire cristallin et doux s’échappa des lèvres de la jolie brune, il l’a connaissait d’ailleurs un peu trop pour deviner ses petites attaques, qui en même temps, était légèrement prévisibles. Mais après tout, qui aime bien châtie bien... Sean était revenus sur la terre ferme, assit dans l'herbe il séchait comme il le pouvait son jeans sous le regard amusé de la brunette qui avait d'autre petite idée derrière la tête en le voyant ainsi, mais elle essaya de le dissimuler le mieux possible, pas comme juste avant. D'ailleurs elle pensait qu'il n'avait rien remarqué, du moins elle l'espérait fortement. Mais quand il posa ses yeux sur elle, elle comprit qu'il avait vus quelque chose, le regard qu'elle lui avait porté ou bien ses joues...
    Non, c'était juste ses lèvres qui l'avaient encore trahit.

    SEAN : C’est moi… Ou tu viens juste de me mater ? Depuis quand tu mates ton frère toi ? Si ça continue on va faire de l’inceste…

    Carly rougit et détourna son regard du beau brun, elle n'osa plus le fixer pendant un petit moment et se mordilla la lèvre inférieur une nouvelle, elle savait très bien être discrète, elle l'avait fait des milliers de fois sans qu'il ne le remarque, mais là c'était raté. Et pour se défendre et répliquer elle devrait mentir, chose qu'elle ne savait pas faire. Ou bien lui dire la vérité ? Non mauvaise idée. Elle allait trouver quelque chose, un compromis et surtout il fallait qu'elle trouve vite pour ne pas laisser planer de plus grand doute. Elle opta alors pour la vérité mais à sa façon, comme toujours.

    CARLY : Et si c'était vrai ? Après tout j'ai le droit de poser mes yeux où je veux il me semble.

    Sa voix était un peu mois assurée que d'habitude mais au moins elle avait à peu près sauvée les apparences. Ce fut ce moment là que choisit le beau brun pour enlever son tee shirt. Pourtant elle l'avait déjà vus torse nu, à chaque fois cela lui faisait le même effet mais en général elle savait être discrète, cacher le fait qu'elle le matait. Mais il lui arrivait quoi ce soir ? Elle même ne pouvait le dire.
    Mais comment pouvait-elle rester parfaitement calme face à lui ? Surtout face à lui avec juste un jeans, qui d'ailleurs descendait pour laisser apercevoir un boxer. Comment rester totalement innocente ? C'est impossible, toute fille normale aurait réagit de la même façon et si en plus celle-ci ressentait des sentiments à l'égard du beau brun, elle était tous sauf à blâmer. Mais il fallait quand même qu'elle fasse attention car elle n'avait toujours pas lâcher sa lèvre et elle risquait de vendre une deuxième.
    Aller Aly il faut te reprendre là, ça devient vraiment urgent, cesse donc de baver car il va finir par te voir. Hey ! Oh ! Je te parle, ici ta conscience qui te rappelle qu'il faut parfois cligner des yeux et fermer la bouche car sinon il va comprendre que tu le matte. Ne reste pas immobile andouille !
    Enfin elle bougea, comme si elle sortait d’un rêve. Le sujet avait changé et cela lui permit de retrouver un semblant de respiration normal, sans pour autant réussir à calmer les battements de son coeur.

    SEAN : Wah, Super ! J’vais avoir l’appartement pour moi tout seul !

    Cela lui permit de penser à autre chose, à savoir les sentiments de Declan à l'égard de la jumelle de son... Meilleur ami. Oui meilleur ami était le mot exact. Celui-ci semblait être content à l'idée d'avoir bientôt son appartement rien que pour lui ce qui fit sourire doucement la jeune fille. Il fallait avouer que la perspective d'avoir son chez soi rien qu'à soi n'était pas désagréable, elle par exemple vivait chez ses parents adoptifs mais elle était heureuse comme ça. Et le fait qu'il ne soit jamais ne lui manquait pas plus que cela, ils travaillaient tous les deux pour le gouvernement et était donc régulièrement, ou plutôt tous le temps absent ce qui lui permettait d'avoir sa grand villa rien que pour et ses amis. Plutôt sympathique comme vie pour une adolescente, elle n'avait vraiment pas à s'en plaindre... Peut être qu'elle pourrait inviter le beau brun à dormir chez elle ce soir ? En totale amitié bien sur, bien sur...
    D'ailleurs lorsqu'elle posa ses yeux sur lui, elle réprima un frisson car il était torse nu, certes elle n'allait pas s'en plaindre mais il risquait d'attraper froid et elle s'en voudrait vraiment. Sunny s'approcha donc de lui et retira sa veste puis se hissa sur la pointe des pieds.

    CARLY : Tu vas attraper froid...

    Elle déposa le tissu noir sur les épaules froides et musclés du beau brun, certes elle était maintenant en débardeur mais elle au moins elle était sèche. Aly c'était retrouvé malgré elle un peu collée contre son torse et elle ne put s'empêcher de se mordiller la lèvre, les battements de son coeur c'étaient emportés au moment où elle le prit dans les bras comme pour le réchauffer. Carly se sentait si bien ainsi dans ses bras, elle avait nichée sa tête dans son cou et resta quelques minutes ainsi contre lui. Juste pour ne pas qu'il est froid bien sur, pas pour une autre raison...
    Quand elle se recula doucement de cette étreinte pourtant si agréable, la jolie brune ne sut comment elle eut cette dose de courage, ses lèvres étaient à quelques centimètres de celle du jeune homme qu'elle aimait et elle dut se sentir pousser des ailes pour oser agir ainsi. Carly se grandit encore juste un peu et posa doucement ses lèvres sur celle du brun, elles étaient douce et légèrement humide. Elle avait l'une de ses mains sur le torse du jeune homme et l'autre effleurait comme un courant d'air sa joue, posée délicatement sur sa peau sans vraiment oser la toucher. Un frisson de plaisir parcourra la colonne vertébrale de la brunette qui se rendit vite compte de ce qu'elle faisait. Reculant précipitamment, elle rougit bien plus que toutes les autres fois et détourna les yeux, regardant à gauche et à droite puis de nouveau inévitablement celui qu'elle venait tout juste d'embrasser. Cela avait été doux mais chaste, timide et hésitant et pourtant elle avait tant aimée, ce qu'elle voulait le plus au monde c'était recommencée, de nouveau se blottir contre lui, mais elle se doutait que ce n'était pas une bonne idée, surtout qu'il restait silencieux à la fixer et que cela n'arrangeait rien à son mal aise.

    CARLY : Euhh... Je, je... Désolé.

    Une force étrangère lui avait permit de prononcer ces quelques mots qu'elle avait trouvé stupide et sans intérêt. Mais qu'elle idiote, comme si cela pouvait être réciproque. Elle se sentait vraiment bête car elle venait sûrement de gâcher leur amitié au profit d'un petit baiser. Pourtant elle avait ressentit une foule d'émotion toute plus forte les unes des autres au moment où ses lèvres avaient touchées les siennes. Maintenant il fallait qu'elle quitte ce rêve et qu'elle accepte la réaction du beau brun, elle appréhendait et cherchait dans sa tête une raison de justifier son acte, mais bien sur, aucune ne lui vint à l'esprit. Mentir encore ? Ou bien dire la vérité même s'il devait l'avoir compris ? Plutôt se taire et attendre, pour l'instant c'était ce qu'elle avait de mieux à faire au lieu de faire encore une erreur qui risquait de lui coûter encore plus chère...

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable


Dernière édition par Carly Miller le Mer 3 Déc - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Lewis
&&. LONE &&. ADMiN &&. LYCEEN A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Dim 23 Nov - 1:06

    Le ciel continuait de prendre sa teinte rose et orangé pour bientôt voir le soleil disparaitre à l’horizon des joues de Madame la Terre. Un couché de Soleil en vrai s’offrait à eux et ceci n’était pas à négliger. Et pour une soirée comme ça, c’était bien. Même si on était entre ami, non ? Sean était trempé, son pantalon glissait toujours petit à petit sur son boxer, blanc, et a présent, dans le froid Londonien, il était torse nu en train d’essorer son Tee-shirt blanc devenu transparent pour la peine. Mais ce n’était rien, Sean avait une santé robuste. Et puis, il n’avait pas peur de se retrouver en jeans et même en sous-vêtement face à Carly, bien qu’on en était pas encore là, pour la simple et bonne raison que c’était sa meilleure amie, sa sœur de cœur et qu’elle l’avait déjà vu en maillot de bain … Alors bon … Quoi que pour lui. Si aujourd’hui il devait revoir Carly en sous-vêtement ou en maillot de bain, Sean ne réagirait certainement pas de la même façon. Pourquoi ? Parce qu’il pouvait le dire, le caractère et le physique de la jolie brune ne lui faisait pu le même effet d’avant. Sean était amoureux d’elle. Alors c’était normal.

    CARLY - « Et si c’était vrai ? Après tout, j’ai le droit de poser mes yeux où je veux, il me semble. »

    Elle n’avait pas tord. Mais un peu quand même. N’empêche qu’elle s’était vendue. La belle brune avait rougit et sa voix était mal assuré, ce qui prouvait qu’elle cherchait ses mots pour justifier quelque chose qu’elle avait réellement fait. Alors bon. Et puis, la brunette venait de montrer un petit signe qui en disait long : Bientôt ses lèvres inférieures seraient en sang à force de se la mordre. C’était sûr que pour Sean, enfin à son avis. Valait mieux qu’elle le morde lui sensuellement plutôt que ses lèvres. Surtout que dans ses rêves, ses lèvres à elle, c’était lui qui les mordait. Enfin, passons les détails. Sean laissa un sourire apparaître sur son visage. Elle lui avait dit qu’elle avait un petit tic qui lui revenait souvent lorsqu’elle se trouvait avec un garçon qui lui plaisait beaucoup et qui se trouvait dans une drôle de situation. Mais aller Sean. Arrête après tu vas croire qu’elle est amoureuse de toi. Mais rien qu’à cette idée, il frissonna de savoir que si sa pire imagination avait raison, Carly ne serait pas là mais dans ses bras. La folie c’est juste après ça ? Et pour l’hérissement de ses poils sur ses bras, il pourrait toujours dire que c’est le froid.

    CARLY - « Tu vas attraper froid … »

    Alors que Sean finissait d’essorer son Tee-shirt blanc et trempé, Carly s’approcha de lui, retira sa veste pour se retrouver à son tour en tee-shirt bleu et posa le morceau de tissu noire sur les épaules du beau brun. Sean fit un sourire reconnaissant, mais dans son geste, seul l’intention était bonne, dans le fond. Carly devait faire une tête de moins que Sean et elle était pour sûre plus fine que le beau brun. Elle était toute petite et toute menue à l’inverse de Sean, ce qui ne collait pas trop avec le physique du frère d’Eileen. C’est pourquoi Sean ne retira pas la veste. Pas tout de suite. Mais ce qui l’étonna par-dessus tout, c’est que Carly, en lui mettant le tissu, ne se recula pas. Elle resta la, quelques secondes, mais Sean les trouvait trop long pour une personne qui couvrait. Le beau brun sentait les longs cheveux noirs de la jolie jeune fille glisser sur son torse et contre son cou, mais il ne réagit pas. En tant normale. Si c’était une de ses proies sentimentales. Il l’aurait embrassé sans hésitation. Mais là, c’était Carly et donc différent. C’était sa meilleure amie. Et ce genre de lié, ne devait pas être cassé par un jeu de drague.

    SEAN - « Merci. »

    Ses mots s’étaient enfuis par un souffle. Mais c’était la moindre des choses. Même si au fond de lui, il se demandait s’il l’avait remercié pour sa veste ou pour rester coller à elle, et par la même occasion lui donner un peu de bien être. Dur de savoir après tout. Et pourtant, Sean était loin d’être au bout de ses surprises. Pendant un court instant, les deux (ancien ?) meilleurs amis se regardèrent yeux dans les yeux juste avant qu’elle se décolle de lui et la jolie brune leva ses talons pour être à la taille de Sean et déposa ses lèvres sur celle de « Lone ». Moment court et simple. Mais Sean eut quelques secondes de bonheurs, lorsqu’il se rendait compte que leur lèvres étaient l’une contre l’autre, que la main gauche et froide de Carly était posé sur son torse et que la droite sur sa joue. Manque de réactivité certaine, Sean se laissa faire jusqu’au moment ou la belle se recula les joues rouges. Apparemment et à son plus grand étonnement, ses sentiments devaient être réciproque. Ou sinon, Carly venait de perdre la tête. Bonne question. Pourtant ce petit rat de bibliothèque avait toujours la tête sur les épaules quand il s’agissait de ça. Alors, c’était une déclaration ? Si oui. Sean se devait de réagir positivement, mais il avait toujours le bénéfice du doute …

    CARLY - « Euh … Je, je … Désolé. »

    Bon d’accord. Il n’y avait presque pu de bénéfice du doute. Presque. On ne sait jamais. Si tout ça faisait simplement parti de l’imagination du beau brun. Ca pouvait encore être ça. Mais maintenant, il fallait réagir pour la simple raison que Carly qui devait avoir froid et était devenue toute rouge et semblait avoir l’envie de disparaitre de la terre était bel et bien en face de lui. Dans un premier temps, Sean retira la veste de Carly, de quoi réfléchir un peu à ce qu’il allait faire. Puis, le beau brun remit son chemisier. Mais maintenant la question qui revenait sans cesse dans sa tête devait avoir une réponse. Et comme souvent dans ses moments, Sean arrêta de réfléchir, c’est comme ça que tout passait le mieux, en général. C’est pourquoi, une fois son torse recouvert, Sean posa à son tour la veste de la jolie brune sur les épaules de Carly, et mit son col correctement. Au lieu de faire retombait ses mains banalement, il les garda en position et s’avança d’un pas vers elle. Ses yeux bleus étaient plongés dans les iris de la même couleur de Carly. Si y’avait une connerie à faire, Sean l’assumerait. Après tout, il aurait déjà pu casser l’amitié qu’il avait envers elle depuis le baiser jusqu’à maintenant.

    SEAN - « Dis-moi juste, que je ne vais pas faire la plus grosse connerie de ma vie … »

    Evidemment, jusque là, c’était lui qui gardait le suspense. Il pouvait très bien lui dire qu’il partait, déjà qu’il lui avait rendu sa veste. Mais Sean n’était pas comme ça. Enfin … Il était amoureux surtout. Et ca ça en disait long sur ce qu’il allait faire. Le beau brun effaça les quelques centimètre qui séparait leur visage pour finalement poser ses lèvres sur celles d’Aly. Cette fois. C’était une vraie réponse à Carly. Il l’avait embrassé et pour de vrai. Pas le genre de bisou de la maternelle. Et c’était même peut-être la première fois que les deux là faisait quelque chose de censé et d’adulte ensemble. Il était vrai que lorsque le nouveau couple se retrouvait auparavant c’était toujours pour faire une connerie. Enfin bref. Sean mit fin à son baiser, baiser dont il rêvait depuis des mois toutes les nuits, tous les jours, en la regardant discrètement et tout le blabla. Et aujourd’hui petit rêve était devenu réalité. Même si un petit bémol avait gâché ce petit acte. En effet, le fait qu’il soit trempé et dans un moment de parfaite réflexion sur le petit romantique de base, Sean fit particulièrement attention à ne pas se coller à Carly pour ne pas la mouiller. N’est-il pas romantique ? N’est-ce pas ?

    SEAN - « Si tu savais ça fait combien de temps que je rêvais de ce moment … »

    Bien qu’ils ne soient pas en parfait corps à corps, Sean s’était permis de garder son visage proche de celui de Carly, son visage légèrement baissé à cause de leur différence de taille. Sean avait posait son nez contre le nez de la jeune fille et son front contre le sien. Il espérait au plus profond de lui, que Carly n’eut pas eu une simple crise de folie qui lui fit pousser des ailes. Pour finalement que leur relation frère de cœur se termine par sa faute à lui. Enfin passons. Il l’avait fait, tant pis. Maintenant, fallait y aller jusqu’au bout. Malgré la distance qui les séparait, Sean s’était permis de tendre les bras pour poser ses mains sur les hanches de Carly. Finalement, ils formaient un beau petit couple, non ? Enfin, si la jolie brune s’accordait à l’embrasser une seconde fois. Comme Sean avait décidé de laisser faire sa conscience, il ne put s’empêcher de déposer une seconde fois ses lèvres sur celle de la jeune femme. Beaucoup plus court et moins langoureux, c’était juste lèvres contre lèvres. Pas de quoi être adulte dans son acte. Mais il l’avait fait. Et bien qu’il fût heureux de se moment, il ne put s’empêcher de se laisser murmurer « C’est moi qui est désolé. » avant de finalement laisser ses mains quitter les hanches de Carly, il s’était à présent résigné à se retirer, mais comme un adieu, ses lèvres frôlèrent une dernière fois le visage d’Aly.

    SEAN - « J’ai un peu froid. Je crois que ta superbe villa est plus proche d’ici que mon modeste appartement. Tu m’invites ? »

    En fin de compte, Sean se décida et faire un pas en arrière. A présent, c’était lui qui était le doute. Il avait peut-être tout compris de travers. Et peut-être même qu’il s’invitait à dormir chez elle. Après ça, elle pouvait toujours le prendre mal. Et puis même, s’ils ne s’aiment pas, ca ne pourrait pas les séparer comme ça, non ? Et puis. Le fait qu’il propose d’aller dans la villa des Miller ne voulait pas forcément dire qu’ils allaient finir dans le même lit. Sean n’était pas comme ça. Lui, pour le moment, les seules choses qu’il voulait, c’était que Carly lui tombe dans les bras et avoir un peu de chaleur. Et chez la belle brune y’avait le chauffage … Enfin fallait espérer. Sinon, Carly saurait bien faire monter la température, à sa façon, non ? Sean remonta une dernière fois son pantalon trempé et se tourna en direction du buisson par lequel il était venu, attendant la réaction de Carly et de savoir, si elle était d’accord pour le suivre, chez elle.

    [Tu finis ce topic, j’ouvrirais l’autre ?]

_________________
« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   Mer 3 Déc - 21:01

    Etrange comme situation, d'avoir son meilleur ami torse nu en face de nous et se retenir de baver devant son corps. Egalement éviter de lui sauter au cou pour l'embrasser et le serrer contre elle, mais pas simplement comme avec un ami, les mains jouant avec les mèches des cheveux rebelles du beau Sean ou bien glissant dans la poche arrière de son jeans, ou encore posés sous son tee shirt, dans son dos et directement en contact avec la peau douce du jeune Lone qui faisait tant battre le coeur de la jeune fille. De petits frissons parcouraient tous son corps et elle se concentra pour tenter de calmer ses tremblements qui devaient rester inaperçue aux yeux de son frère de cœur. Frère de cœur vraiment ? Est-ce normal dans ce cas de rêver de l’embrasser ? De se voir dans ses bras à n’importe qu’elle moment ? S’imaginer en train de jouer avec les lèvres de son meilleur ami ne serrait-ce pas un peu déplacé ? Tant que celui ne le sais pas il n’y a pas de problème, tant que le secret est bien gardé. Car il y a des erreurs à ne pas commettre dans ce genre de situation, comme rester trop longtemps à le fixer et se mordiller la lèvre inférieur, ou encore rougir au moindre de ses compliments ou encore ne pas réussir à quitter ses bras lors d’une acolade simplement amical…
    Mais pourquoi Carly c’est t-elle laissé aller ainsi ? Qu’elle idée de ne pas quitter cette étreinte si agréable et si douloureuse ? Un poignard s’enfonçait dans son cœur à chaque fois qu’elle était trop proche de lui et rester contre lui n’échappa pas à la règle.

    SEAN : Merci.

    Le souffle qui avait put passer ses lèvres eut le même effet qu’un baiser langoureux déposé dans le cou de la jolie brunette qui était très sensible sur ce point de son corps. Rien qu’effleurer sa nuque lui prodiguait un impressionnant frisson de plaisir et la figeait quelques instants. Pratique à savoir pour son petit ami, mais pas pour son meilleur ami. Quoi que. Peut être n’allait t-il pas le rester si longtemps ? Dans les rêves de la brunette bien sur, seulement dans ses rêves les plus fous et surtout les plus beaux. D’ailleurs venait d’en réaliser une partie. La petite Aly venait de grandir d’un seul coup et venait de poser ses lèvres sur celle du beau brun qui lui plaisait depuis déjà quelques temps. Pour ensuite rapidement se reculer et rougir comme une tomate, plutôt ridicule le rat de bibliothèque qui n’a peur de rien. En temps normal cette petite brunette à toujours la bouche ouverte pour remballer celui ou celle qui oserait la contredire et elle n’a peur de rien ni personne comme elle aime à le répéter tous le temps. Pourtant pour une fois, elle ne savait plus quoi dire et ne trouvait plus du tout ses mots. Chose assez frustrante pour elle, mais pas autant que ce qu’elle venait de faire.
    Fixant de ses prunelles océanes oscillants sur le gris le beau brun face à elle, celui-ci semblait surprit et complètement ailleurs. Il retira la veste de la jeune femme et remit lentement son haut, l’ajustant de la bonne façon et s’approchant ensuite de la petite Carly qui se sentait affreusement mal, elle voulut articuler quelques choses mais sa voix restait coincée dans sa gorge. De toute façon qu’aurait elle put bien dire pour sa défense ? Elle même l’ignorait. Sean continuait d’avancer jusqu’à elle, il ne semblait pas voir la brillance du regard de la jeune fille qui l’instant d’avant n’était que sa meilleure amie et sœur de cœur, et maintenant, qu’une fillette déboussolé pour avoir juste effleuré les lèvres de celui qu’elle aimait depuis pas mal de temps. Mais elle ne put y penser plus longtemps car il venait de déposer la veste noir d’Aly sur ses épaules, elle le laissa faire sans parvenir à bouger. Au moment où il remit le col du manteau, elle frissonna mais tenta de rester calme et surtout de calmer les battements de son cœur qui résonnaient de plus en plus fort au fond de sa poitrine.
    Sean avait gardé ses mains au niveau de la nuque de la brunette qui frissonna une nouvelle fois, gardant ses petites perles bleutés perdu dans l’océan du jeune homme qui lui faisait face, elle avait la tête légèrement penché car il était plus grand qu’elle, ils formaient d’ailleurs un petit couple très mignon.

    SEAN
    : Dis-moi juste, que je ne vais pas faire la plus grosse connerie de ma vie…

    Comment pouvait on ne pas être encore moins claire ? Il la laissait totalement perdu et ne lui donnait même pas une petite chose à laquelle se rattacher pour deviner ce qu’il allait faire et surtout ce qu’il pensait. Puis finalement, il agit, elle pensait qu’il allait partir mais non, ce fut même tous le contraire. Les lèvres de Sean se posèrent sur les siennes, ou plutôt un nuage de bonheur déferla en elle, en partant de sa bouche pour descendre dans son cœur et ensuite dans son estomac où des milliers de petits insectes aux ailes multicolores s’envolèrent tous en même temps et semblèrent ne plus vouloir s’arrêter. Mais ce ne fut pas simplement ses lèvres qu’il posa sur les siennes, le beau brun était en train de l’embrasser pour de vrai. Encore plus beau qu’un vrai baiser de prince charmant. D’ailleurs une esquisse de sourire se dessina au coin des lèvres de la belle brune, c’était la première fois qu’elle embrassait un mec avec un percing à la langue et ce n’était vraiment pas déplaisant. Finalement, toute bonne chose à une fin et Sean stoppa avec douceur ce petit moment de douceur qui, elle l’espérait, ne serrait pas le dernier. L’une de ses mains c’était posé sur la joue de son ex frère de cœur et l’autre sur son torse, il était trempé mais elle s’en fichait , cela la toucha de le voir essayer de ne pas trop se coller à elle pour ne pas qu’elle soit toute mouillée également. Elle le remercia d’un joli sourire.

    SEAN : Si tu savais ça fait combien de temps que je rêvais de ce moment…

    Etait-il nécessaire qu’elle réponde moi aussi ? Mais comme de toute façon aucun son ne semblait pouvoir quitter sa gorge, la brunette ne fit que sourire tendrement, le visage de Lone était tout proche du sien, il avait posé sa tête contre la sienne et malgré leur petite différence de taille, la position était plutôt confortable. Même très confortable car Aly n’aura bouger pour rien au monde. La lèvre inférieur du petit bout de femme fut mordiller une nouvelle fois par la même jeune fille qui était aux anges. Front contre front, son petit nez touchait à peine celui du jeune homme qui faisait facilement deux têtes de plus qu’elle. Mais après tout sa petite taille et le fait qu’elle toute menue lui allait à merveille et elle ne se plaignait pas. D’ailleurs c’était peut être grâce à ça que sans faire trop d’effort, Sean put poser ses mains sur les hanches de la brunette qui eut un nouveau frisson et un petit sourire. Fermant les yeux un instant pour profiter de ce moment qui lui semblait trop beau, elle ne vit pas les lèvres du brun s’approcher une nouvelle fois des siennes, pour un petit baiser chaste et doux, mais quand il recula, ce fut elle qui osa s’avancer et qui se mit timidement sur la pointe des pieds pour reprendre une nouvelle fois possession de ses lèvres, poussant le baiser à durer un petit moment de plus que le précédent mais sans vraiment oser trop approfondir. Timide la petite Carly ? Cela se pourrait bien et ne serrait d’ailleurs pas si étonnant. Puis ce fut Lone qui se recula, doucement, effleurant son visage une dernière fois ce qui arracha un autre sourire à la jeune femme qui ce soir, aurait sûrement les muscles des joues en bouillit à force de laisser ses fines lèvres s’étirer si facilement, juste par la faute d’un beau brun qui embrassait divinement bien et qui avait le don de la faire sourire en un froncement des muscles du visage ou juste en prononçant un mot. Pathétique ? Non, juste amoureuse.

    SEAN : J’ai un peu froid. Je crois que ta superbe villa est plus proche d’ici que mon modeste appartement. Tu m’invites ?


    Et voilà, un nouveau sourire. La jolie Sunny le regarda un instant s’éloigner, rêveuse, elle ne croyait pas vraiment à tous ce qui venait de se passer et pourtant c’était bien la réalité. Difficile à croire non ? Et maintenant ils allaient passer la soirée chez elle, tout en sachant qu’il n’y avait personne dans la villa. Plutôt sympathique comme programme pour la soirée…
    Carly approcha donc de celui qu’elle venait d’embrasser, il était à hauteur des buissons et l’attendait, elle arriva à côté de lui rapidement et lui offrit un petit sourire en coin avant de se grandir juste assez pour à peine effleurer ses lèvres. Sans vraiment l’embrasser, c'était un mélange de timidité et de taquinerie, elle adorait faire ce genre de petite chose. Elle commençait surtout déjà à l'embêter, le pauvre Sean ne se doutait pas de l’histoire dans laquelle il avait mit les pieds. Et personne ne semblait vouloir le prévenir. Au plus grand plaisir de la jeune fille.

    CARLY : En route...

    Au moins il avait sa réponse, dans un souffle doux et léger, mis il l'avait eut. Le petit bout de femme à sa droite lui prit délicatement et timidement la main, glissant ses petits doigts vinrent s'entrelacer tendrement avec ceux du beau brun, pour ensuite relever ses prunelles sur lui, et avancer doucement, l’entraînant à sa suite sur la route en prenant la direction des collines qui surplombaient la ville et qui regroupaient les plus beaux terrains du coin. Aly lui lança quelques petites regards, toujours avec un petit sourire, elle était heureuse et ne parlait pas, le deuxième cas arrivant pas très souvent on aurait put s'inquiéter de l'état de santé de la jeune femme. Mais le meilleur docteur du monde pourra vous assurer que ce n'est rien de grave, ou presque.
    Silencieuse pendant tous le trajet, ils arrivèrent plutôt rapidement dans les quartiers chics de la ville, sur les hauteurs de Londres, et la jeune fille se dirigea avec son ancien meilleur ami dans une très belle allée, marchant vers une grande villa en particulier avec un très grand jardin, elle ouvrit un superbe portail gris en tapant un petit code sur le petit appareil prévu pour ça. Puis, elle s’effaça et laissa entrer le brun qui était juste derrière elle. Tous les deux s’arrêtèrent devant les portes blanches de la somptueuse villa et Carly trouva ses clés dans sa poche pour ouvrir, elle alluma, une fois à l’intérieur, une bonne partie des lumières mais les réglant pour que la luminosité soit très douce ce qui ajoutait au charme de la grande maison. Il fallait avouer que ses parents, adoptifs, étaient très riches, elle aussi d’ailleurs, et qu’elle avait la chance de vivre dans un endroit magnifique.
    Tournant son regard vers le beau brun, les deux jeunes gens c’étaient arrêtés dans l’immense salon de la villa, elle retira sa veste et la posa sur un canapé avant de faire signe à Sean en lui désignant un escalier de bois et de verre qui montait vers l’un des 2 étages, avec dans le lot, tout un étage pour elle, avec sa chambre et sa salle de bain.

    CARLY : Tu veux te changer ou prendre une bonne douche chaude ?

    Question simple et poli. Rien de bien méchant. S'il voulait aller se réchauffer il pouvait et elle essayerait de lui trouver des vêtements pendant ce temps là. Elle avait bien un grand tee shirt blanc qu'elle mettait pour dormir qui devrait lui aller et il avait sûrement laissé un boxer chez elle au cours d'une de leurs soirée à cinq, donc c'était réglé, il dormait chez elle ce soir. Du moins, s'il le voulait bien. Carly n'osa pas se rapprocher de lui, pourtant elle n'avait qu'une envie, se blottir dans les bras du brun et ne plus jamais les quitter, l'embrasser jusqu'à ne plus avoir de souffle, tomber sur le canapé contre lui et rester ainsi pour toujours. Se mordillant la lèvre inférieur et jouant avec son percing, elle ne fit pas attention au regard de son ex meilleur ami, le sien étant ailleurs, sans être pourtant si loin..

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {Juste un ami... ~Sean~   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Juste un ami... ~Sean~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Essai: juste une petite salutation!
» Who is Viter Juste?'' Istwa yon Ayisyen Diaspora.
» Gérard Jean-Juste contre la désignation de Michèle Pierre-Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ & Hey Jude :: { && LONDON. :: &&. Parc.-
Sauter vers: