Un lycée où cinq adolescents se rebellent grâce à une radio.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sean Lewis
&&. LONE &&. ADMiN &&. LYCEEN A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.   Lun 22 Déc - 5:13

    HEY GUYS ! NO STUPiDiTiES !
    CARLY MiLLER ET SEAN LEWiS.

    « Dis moi encore chérie,
    Que je suis beau je suis fort,
    Dis le moi encore,
    Que je suis beau je suis fort,
    Car je risquerais de ne plus y croire. »

    C’était fait. Enfin. Et ce n’était pas trop tôt. Parce que maintenant, ils le savaient. Ils en étaient presque sur. Carly voulait en arriver là depuis aussi longtemps que lui. Sauf qu’aucun des deux n’avaient osés aventurer ses lèvres sur le corps de l’autre. A présent c’était fait. Elle avait eut des ailes la petit Carly aujourd’hui. Il en fallait, parfois, dans la vie. Sean en avait pour d’autres choses. Et sûrement pour des choses sûrement moins … Matures ? Enfin, non. Sean était quelqu’un de très mature, même avec les filles. Disons juste que quand la fille en question était Carly, il partait souvent en vrille. On ne pouvait pas lui en vouloir. C’était l’effet Carly. Ils avaient une telle complémentarité, Sean n’avait même pas le besoin de finir ses phrases, la brune était capable de la terminer à sa place. C’était comme ça. Mais dans le fond, Eileen faisait pareil. Pouvait-on alors dire que Sean était … Prévisible ? Pas forcément. Après tout, les deux brunes et meilleures amies étaient sa et comme sa sœur. Enfin. Là était tout le message. Des frères et sœurs qui s’entendaient bien se complétaient. Pour Eileen et Sean c’était le cas. Et vu l’absence de parent de Carly, Eileen et Sean aurait presque pu l’adopter …

    CARLY - « En Route ! »

    Sean était resté dans la même position, de bout et trempé attendant que Carly viennent à ses côtés pour quitter le parc. Et puis, ce qui lui fit comprendre que tout ce baratin n’était pas un rêve, la petite brune vint contre lui, se hissa sur la pointe de ses pieds et frôla les lèvres de Sean avec les siennes. Alors comme ça, celle que les cinq appelés Sunny était aussi joueuse en vrai que dans ses aventures amoureuses ? Sean s’était donc embarqué dans une sacré galère, comme en témoigné ce petit geste que venait de lui faire Carly. Le genre de supplice épouvantable. Comme si vous passiez un morceau de viande devant un chien et l’empêchant d’aller le manger. Là c’était pareil. Glisser les lèvres de Carly sous son nez pour que la petite brune s’échappe aussi vite. Triste. Enfin surtout pour lui, Carly devait s’amuser à faire ça. Combien de ses ex petits copain avait subit ça ? Les pauvres. Et dire que c’était au tour de Sean à présent. Hum … Bien que dans le fond … Il le voulait bien. Sean se laissa donc faire même si lui le savait, il reprendrait sa revanche aisément. Finalement, le beau brun sentit dans sa main les doigts de Carly se glissaient et le tirer loin de ce buisson. Et sûrement dans un lieu plus personnel.

    SEAN - « Si tu commences à jouer comme ça tu vas le regretter …»

    Lone murmura ses mots se laissant tirer par Carly et se sentant, de toute façon, obligé de la suivre. De toute façon, Sean ne comptait pas lâcher la brunette d’aussitôt. Maintenant qu’elle était à lui … Bah elle était à lui hein. Il ne la prêterait à personne. Et même si Aaron lui posait la main sur l’épaule, ils risquaient de déclarer une troisième guerre mondiale. Ah … Jalousie quand tu nous tiens. Sean était jaloux. Mais ce n’était pas ça son plus gros défaut. Enfin il l’espérait. Quoi que finalement, ca pourrait être une belle preuve d’amour, bien que parfois assez éprouvant pour sa petite amie. Enfin, Carly pourrait lui faire tous les reproches qu’elle voulait. Lui il connaissait déjà les défauts de la belle brune et les supporterais bien. Après tout, il la connaissait depuis bien longtemps maintenant. Et puis … Combien de temps ils avaient passés dans l’appartement ou la villa de l’un ou de l’autre à parler de tout et de n’importe quoi à l’écart d’Eileen, Declan et Aaron ? Des heures surement. Mais bon, ils dérangeaient personnes et personne ne les tirait avec eux alors bon. C’était de la faute des autres d’abord.

    Marchant toujours en direction de la villa des Miller, Sean restait en retrait par rapport à Carly qui le tirait toujours sur le chemin. Pas qu’il ne voulait pas suivre mais plutôt. Il se demandait comment tout aller ce passé maintenant. C’était Carly mais avant tout sa meilleure amie. Ou ca petite amie ? C’était ça la question. Qui était les brunettes pour Sean maintenant ? Enfin, le beau brun s’en rendrait compte bien assez vite, la maison des Miller se dessinait devant eux, comme une bâtisse et un terrain aussi grand que tous les appartements réunis de l’immeuble de Sean. Bref, Carly tapa un code sur le portail puis ils entrèrent dans la villa. Une fois à l’intérieur, la belle brune retira sa veste, chose que n’eut pas à faire Sean vu qu’il n’en avait pas. Il resta d’ailleurs sur le tapis de l’entrée regardant autour de lui, de peur de tout salir. A chaque fois qu’il venait ici, c’était pareil. C’est sur que venant d’une famille modeste, avoir déjà son propre appartement, bien que partager avec sa sœur c’était déjà pas mal. Une sorte d’émerveillement. Il aurait aussi aimé avoir tout ça. Quoi que lui, contrairement à Carly, il serait probablement devenu un gamin pourri gâté. Mais à force de venir chez les Miller il recevait une même conclusion : A quoi bon avoir tout l’argent qu’on veut, lorsque l’on ne connait pas ses vrais parents ?

    CARLY - «Tu veux te changer ou prendre une bonne douche chaude ? »

    Après avoir tourné les yeux sur toute la pièce, Sean posa son regard sur Carly. La belle venait de régler les lampes de pratiquement toute la maison sur un ton tamisé. Sean restait silencieux alors que ses vêtements gorgés d’eaux décidaient de ne pu goutteler pour reste imbibé. Et de quoi garder le bon silence, il acquiesça les paroles de Carly. Il avait envie de se sentir un peu plus propre. Surtout s’il devait accueillir la jolie brune dans ses bras. En tout cas, lui il se sentirait mal à l’aise de se sentir trempé et de recevoir Carly contre lui. Et comme on lui proposait si gentiment, le beau brun accepta. On ne savait pas ce qu’ils allaient faire plus tard. Et puis, Sean n’était pas à l’aise. Enfin, depuis leur premier baiser Lone ne se sentait pas si bien. Ne Sachant pas agir. Enfin bref … Après avoir prit l’initiative de retirer chaussures et chaussette, Sean se dirigea vers l’escalier qui menait à la chambre de Carly et donc à sa salle de bain « personnel » A mi-chemin sur les escaliers, Sean se retourna en direction de la Miss Miller, chaussures en main, il lui lança sur un ton amusé.

    SEAN - « Je ne t’invite pas encore avec moi. On verra plus tard. Après avoir signé les contrats de vie de couple. »

    Sean disparut ensuite au deuxième étage, laissant Carly. Il connaissait cette endroit par cœur, c’est pour sa que devant les différentes portes, il n’éprouva aucune difficulté à trouver la salle de bain qui se composait d’une douche et d’une baignoire. Evidement, pour lui, c’était du luxe tout ça. Chez lui, il n’avait qu’une douche, un toilette et un lavabo. Le minimum quoi. Mais dans un petit appartement de Londres pouvait-on espérer mieux lorsqu’on pouvait mettre seulement un faible budget ? Sean s’enferma, logique surtout lorsque l’on connaissait Carly. Elle était encore capable de lui faire un sale tour alors qu’il prenait une douche. Enfin passons, il retira ses vêtements et se sortit une serviette. Le beau brun accrocha ses habits trempés sur le radiateur, de quoi les séchés puis il prit sa douche et même pas trois minutes après Sean fut déjà dehors en train de se sécher. Il n’était pas profiteur des biens des autres, et puis ça suffisait non ? En plus il n’avait pas utilisé des masses de savons, même pour ses cheveux qui commençaient à devenir un peu long. Bien essuyait, il accrocha la serviette autour de sa taille. Sean essaya sans succès de raplatir ses cheveux, petit reflexe, inutile, vu qu’ils se mettraient eux même dans la position qu’ils voudraient. Enfin, vu qu’ils ne se seront pas totalement secs, Carly aurait peut-être la chance d’essayer ? Mais Passons …

    Sean se retourna vers ses vêtements. Ils n’étaient pas secs, logique en trois minutes. Bref, il était condamné à attendre qu’ils sèchent. A moins que Carly lui en trouve. Enfin … Elle aurait dû mal à trouver des sous-vêtements à lui. M’enfin. Il n’aurait qu’à apprendre que le sien sèche. Finalement, Sean sorti de la salle de bain et alla directement dans la chambre de Carly : Personne, d’un autre côté, ses parents étaient partis on ne sait trop ou. Et elle, elle devait préparer des trucs pendant qu’ils prenaient sa douche. Elle ne devait pas s’attendre à ce qu’il aille aussi vite. Enfin passons. Vêtu de sa simple serviette, il se retrouva dans la chambre de la belle. Des tons bleus, ca faisait assez masculin, non ? Un lit assez bas et plein de peinture noire et blanche. C’est tout le genre de Carly, à la fois jolie et bizarre. Mais c’était comme ça. En fasse du lit de la jeune fille se trouvait une grande télé, avec une console de jeu, à côté une grande armoire. Et des bibelots ainsi que des affaires de … Femmes ? Enfin normal après tout … Mais le plus surprenant était le nombre de chat qui vivait dans cette pièce. Y’en avait même un qui était destiné à appartenir à Sean. Enfin, presque. C’était Sean mais en chat. Il était petit et blanc, c’était lui qui faisait le bordel et avait une petite tâche noire sur un œil. D’ailleurs, une fois que le beau brun fut dans la pièce, la petite boule de poils se dirigea à toute allure entre les jambes de son double humain. Sean se dirigea vers le lit de Carly et s’y mit assis. Premier reflexe du chaton : venir sur lui.

    SEAN - « J’espère que tu continues à énerver Carly les matins toi ! »

    Sean esquissa un sourire au petit chat, puis le beau brun se laissa tomber en arrière. Le chat monta sur la serviette qui couvrait ses cuisses et sa taille puis arriva sur son ventre. Sean fixait le plafond s’entend les chat venir sur son ventre et donc, par la même occasion et histoire de saouler le monde, il lui marcha dessus n’hésitant pas à sortir les griffes, laissant des marques là où il passait. La petite bête continua son chemin au plus grand supplice de Sean, puis arriva au niveau de son cou. Là la boule de poil garda ses deux pâtes arrières sur la limite torse et cou de Lone et mis ses pâtes avant sur son menton. Il reniflait Sean. Et vu comment il était, ses lèvres. Sentait-il que les deux là c’étaient embrassé ? En tout cas … Voilà que le chat se mit à le lécher. Pas ses lèvres mais juste en dessous. Sean soupira : C’était vrai qu’il était casse bonbon ce chat. Enfin passons, Sean n’avait qu’une chose à faire : Attendre Carly.

_________________
« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »


Dernière édition par Sean Lewis le Jeu 1 Jan - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.   Mer 24 Déc - 1:26

    Voila. Ils étaient tous les deux dans la grande villa Miller. En couple ou pas ? Un doute était encore présent dans l'esprit de la brunette mais elle décida de ne plus y penser. Où était passé la jeune fille sur d'elle ? L'élève modèle qui était la première avec la bouche ouverte pendant les débats ? Celle qui n'avait pas peur de remettre les gros méchants à leurs places ? Et bien cette fille était toujours là, mais cachée, pour laisser place à une autre facette de sa personnalité. La petite Carly, même si elle était toujours très petite en taille, c'était entre autre ce qui faisait son charme. Tous ce qui est petit est mignon. Non vous ne trouez pas ? Regardez Carly alors. Maintenant vous y croyez à ce proverbe ? Mais le sujet n'était pas là. On parlait de la timidité de la jeune Sunny. Comment un soleil peut-il être hésitant et timide ? Etrange comme situation, mais cela pouvait se comprendre. Passer de l'état de meilleure amie et soeur de coeur d'un beau brun et l'embrasser pendant une soirée n'était pas forcément habituel. Surtout que si elle avait osée faire cela, c'était parce qu'elle l'aimait depuis un moment et qu'elle ne pouvait plus se retenir. Comment pouvait on rester proche de quelqu'un, rigoler avec lui et l'écouter nous confier ses secrets alors que l'on ne pense qu'à une chose, ses lèvres, ses bras. Quand il nous parle on ne peut s'empêcher de fixer sa bouche en imaginant la notre contre. La nuit c'est son visage qui revient en rêve mais pas sous l'image d'un ami. D'autre chose...
    Mais on s'égare du sujet. Quoi que pas exactement car si la petite brune était un peu perdu ce soir c'était parce que ce qui se passait dans son rêve. A savoir, embrasser un beau jeune homme aux yeux bleus. C'était réalisé et d'une manière plutôt surprenante. Autant dire tous simplement que des ailes avaient dut apparaitre chez la jeune fille pour qu'elle ose poser ses lèvres sur celle de Lone. D'ailleurs pour qu'elle ose embrasser un garçon tous court. Non pas qu'elle avait l'habitude d'embrasser des filles en temps normal, mais étant timide dans ce domaine là. Si la jolie Sunny n'avait pas un peu trop abusée de la boisson il y avait peu de chance qu'elle embrasse d'elle même un mec. Ou une fille d'ailleurs. L'alcool pouvait décoincé la jeune lycéenne avec un peu trop de facilité, mais le plus souvent en soirée, les mecs venaient d'eux mêmes roder autour d'elle donc elle n'avait pas besoin de se bouger elle même. Prétentieuse la jolie brunette ? Non tous simplement réaliste, c'était un constat. Toutes les fois où elle était allé en boite on lui avait donné des tas de numéros et elle ne pouvait pas rester assise longtemps sans qu'un charmant jeune homme vienne la draguer ouvertement. Après tout elle avait été célibataire un long moment donc pouvait bien en profiter non ? Mais maintenant c'était finit, du moins elle avait crut le comprendre et l'espérait vraiment. Par contre, une chose vint titiller l'esprit de Carly et cela fit naitre un sourire au coin de ses lèvres. Ces deux là avait un magnifique défauts en communs qui était plutôt vus comme une qualité par la petite brunette, la jalousie. Sunny était jalouse et le savait mais en général elle le gardait pour elle et seul ses yeux la trahissait. Mais elle savait que Sean lui, était très jaloux et le montrait, ou plutôt le disait. Mais étant donné les relations qu'elle entretenait avec ses amis mecs, le beau jeune homme qui était maintenant son petit copain, du moins elle l'espérait, devrait s'y faire. Même si elle promettait de faire des efforts, de gros efforts.

    Le sujet était totalement écarté là. Ils étaient donc dans le salon, du moins Aly car le beau brun était resté dans l'entrée. La villa faisait le même effet à beaucoup de gens, ils avaient comme peur de tous salir et n'osait pas avancé, surtout étant tout trempé, mais la petite Carly s'en fichait. Même si elle comprenait car elle même lorsqu'elle chez quelqu'un, peut importe l'état de la maison, elle avait toujours peur de salir ou de casser quelque chose. Mais dans sa grande villa les gens avaient toujours encore plus peur de marcher sur le sol ou même pour certain d'aller dans l'une des deux piscines, car oui il y en avait une dehors et une dedans, celle de l'intérieur passait même dans deux pièces différentes. Un privilège de vivre dans une demeure comme celle la ? Pensez bien ce que vous voulez. Certes vous n'entendrez jamais la petite Aly se plaindre, jamais, pour rien, mais cela ne veut pas dire que c'est le paradis, loin de là. Il ne faut pas juger les apparences.
    Mais passons. Le débat n'était pas à ça mais si Sean allait aller prendre sa douche. D'ailleurs une réponse ne tarda pas à arriver pour la brunette qui le vit enlever ses chaussures et également ses chaussettes qu'il prit à la main puis se diriger vers l'escalier principal. Oui il y en avait deux mais celui là était celui qui menait au deuxièmes étages, celui de Carly. Et oui elle avait tout un étage que pour elle. Et le beau brun s'y dirigeait car bien sur, il connaissait le chemin qui menait à sa chambre et donc à sa salle de bain. Qui contenait un peu de tout et surtout une grande baignoire, ou plutôt une piscine miniature. Elle avait fait des batailles d'eaux dedans avec Eileen, la jumelle du jeune homme qui montait les escaliers. Et en avait d'excellent souvenir. Mais elle ne put y repenser plus longtemps car le chère jumeaux de sa meilleure amie se fit entendre.

    SEAN : Je ne t’invite pas encore avec moi. On verra plus tard. Après avoir signé les contrats de vie de couple.


    Idiot. Ce fut le premier mot qui vint à l'esprit de la brunette qui se permit de tirer la langue au jeune homme qui disparaissait à l'étage. Après avoir dissimuler entre ses dents sont percing bleu et toujours avec un sourire un peu niais sur les lèvres, la jeune fille pivota pour aller dans la cuisine. Pendant qu'il allait se laver et se réchauffer après les eaux froides du petit lac que contenait le parc. Carly avait choisit de faire un petit truc à manger. Ou plutôt de faire un chocolat chaud et de trouver une boite de gâteaux dans un placard. Elle prépara donc la boisson chocolatée, elle ne le faisait pas comme les autres, enfin elle ne se contentait pas de faire chauffer du lait et d'y ajouter de la poudre. Aly avait apprit à le faire mousser et devenir crémeux, presque comme un cappuccino mais au chocolat. Pendant que cela finissait de chauffer sur une plaque dans une petite casserole, la petite brune attrapa deux mugs, l'un était blanc avec des symboles noirs et l'autre noir avec des symboles blancs. Les posa sur un petit plateau avec un pot de nutella et deux cuillères, ainsi qu'une boite pleine de gâteaux, par la suite elle remplit les deux tasses de chocolat chaud et se dirigea vers l'escalier après avoir tout ranger.

    Carly posa le tout dans le petit salon qui touchait sa chambre et chercha d'ailleurs dans cette même pièce un grand tee shirt qu'elle prêterait à Sean, s'il voulait rester dormir du moins. Après une recherche qui s'étala dans toute la salle, elle finit par trouver un haut qui devrait faire l'affaire. Il était bien trop grand pour elle et lui irait donc très bien, c'était un tee shirt blanc tous simple avec écrit en noire et rouge dessus "I LOVE N-Y". A la place du "LOVE" il y avait un coeur rouge. Ce fut donc avec ce qui servirait de pyjama à son ex meilleur ami dans les mains qu'elle alla vers sa chambre et remarqua qu'il était déjà sortit de sa douche, assit sur le grand lit de bois très bas qui était vers le centre de la grande pièce aux couleurs bleus. Un chaton semblait vouloir monter sur lui et un sourire apparut sur les lèvres de Carly lorsqu'elle reconnut le petit monstre à qui Sean s'adressa avec un petite esquisse de sourire.

    SEAN : J’espère que tu continues à énerver Carly les matins toi !


    Devait elle lui préciser que oui, il continuait à l'énerver tous les matins et même le week end ? Non ce n'était pas la peine, du moins pas maintenant. Elle lui rappellerait que oui le monstre qui lui ressemblait tant adorait venir lui mordiller les oreillers tous les jours à 5h30, pas une minute après. Il devait être brancher sur le réveil pour que ce soit aussi précis à chaque fois. Et comme il la regardait avec sa bouille de chaton trop mignon, elle ne pouvait pas s'énerver dessus, mais si des fois, elle était vraiment tenté de le jeter par la fenêtre. Heureusement qu'elle avait un coeur et qu'elle adorait les animaux sinon ce serrait déjà fait. Mais elle ne pensa pas plus longtemps à ses charmants réveils car un spectacle trop attendrissant s'étalait devant elle. Sean c'était laissé tomber allongé sur le lit de la petite brune toujours accoudé contre la porte sans faire de bruit, observant le bébé monstre à poil blanc grimper sur notre tombeur de la soirée. Il passa sur ses cuisses et sur son ventre pour arriver à son torse et tous cela, sans rentrer ses griffes, bien sur. Sinon cela n'aurait plus été aussi amusant. Maintenant il semblait sentir le visage du beau brun et Aly crut voir le petit bout de langue rose du chaton lécher le menton du jeune homme allongé sous lui. Ce fut ce moment là que choisit Carly pour entrer, mais pas pour se faire entendre, juste pour approcher. Sans faire le moindre bruit, car oui elle savait très bien marcher sans qu'on l'entende, elle approcha du lit et remarqua que Sean avait fermé les yeux. Il était beau, même très beau, les cheveux encore humide et en serviette... En serviette ? Elle venait seulement de s'en rendre compte, comme quoi l'amour rend aveugle. Mais sur ce coup là c'était bizarre qu'elle n'y est pas portée plus d'attention avant. Pendant un petit moment elle observa le torse et le corps du beau brun et ne put s'empêcher de rougir quand une certaine pensée lui traversa l'esprit. Bien sur personne ne pouvait savoir ce qu'elle avait imaginé et c'était sûrement mieux. Elle s'arracha de cette contemplation et profita du fait qu'il ne la voyait toujours pas pour approcher encore un peu avec l'intention de l'embêter un peu, posant tout d'abord le tee shirt sur la table de nuit pour le laisser en dehors de tous ça. Elle se pencha au dessus de lui sans le toucher, elle prit appuis juste avec ses bras et souleva délicatement le chaton qu'elle posa un peu plus loin mais celui-ci émit un petit miaulement ce qui alerta Sean car celui-ci ouvrit alors les yeux ce qui fit sursauter la brunette. Cette dernière relâcha la pression qu'elle mettait dans ses jambes et ses abdos pour ne pas lui tomber dessus, chose qui arriva d'ailleurs. Heureusement elle n'était pas tombée de bien haut et de toute façon ne pesait pas grand chose donc il y avait peu de chance qu'elle arrive à l'écraser avec son poids plume. La tête juste en face de celle de Sean, en appuis sur les coudes et donc le visage tout proche, ses longs cheveux noirs retombaient autour d'elle et caressait les épaules du brun. Ou plutôt venait lui chatouiller tous doucement le creux du cou. L'une de ses jambes était retombée entre celle du jeune Lone et l'autre à sa gauche, de toute façon, elle était entièrement sur lui. Ses pieds devaient arriver à la moitié du tibia du brun, là on pouvait se rendre compte encore une fois de sa petite taille, mais ce n'était pas gênant, pas du tout même. Le petit détail problématique n'était pas là. Elle, portait un jeans et un débardeur, alors que le brun qui était sous elle n'avait qu'une serviette sur lui. Voila Le détail. Devinez la couleur des joues de Sunny. Entre le rouge et le rose, vous n'êtes vraiment pas loin car c'était un parfait mélange de ces deux teintes qui se mariaient très bien avec la couleur de sa peau. Et une chose surprenante se passa, elle réussit à prendre la parole sans même que sa voix ne tremble. Pas mal non ?

    CARLY : Euh. Désolé.


    Bon d'accord elle n'avait pas vraiment "prit la parole" mais avait juste articulé deux mots, ou plutôt un son et un mot. Mais c'était déjà bien. La petite Aly se mordilla alors la lèvre et croisa le regard de Lone, une nouvelle fois elle se sentit pousser des ailes. Sa main droite vint jouer dans ses cheveux en bataille, elle laissa le bout de ses doigts s'entrelacer avec des mèches de ses cheveux rebelles. Puis ils glissèrent jusqu'à sa joue qu'elle effleura silencieusement, on aurait dit qu'elle découvrait son visage pour la première fois, sans lâcher les prunelles océanes de celui qu'elle aimait en cachette depuis déjà un long moment.
    Timidement, elle approcha son visage et posa fébrilement ses lèvres sur celle de Sean, lorsqu'elles entrèrent en contact ses paupières se fermèrent. Au début ce fut un baiser léger, juste ses lèvres contre les siennes, mais elles commencèrent à jouer l'une avec l'autre. Les petites dents de l'adolescente se permirent d'être curieuse et d'oser capturer les lèvres du jeune homme qui ne protesta pas. Puis, timidement, elle osa passer la frontière de ses lèvres et sa langue vint titiller celle du beau brun. De doux à délicat en passant par une esquisse de taquinerie. Le mot découverte semblerait convenir parfaitement pour définir ce baiser qui ce fit un peu plus passionnel. Sa main droite était venu se caler discrètement dans les cheveux bruns du jeune homme et jouait avec de petites mèches rebelles. L'autre resta appuyé sur le lit car même si elle était légère, Carly avait peur d'écraser Son Lone, le sien à elle. Oui, maintenant elle pouvait le dire et ne s'en priverait pas. Finalement, celle qui avait revendiqué haut et fort dans les vestiaires des filles que le jeune homme couché sous la brunette embrassait divinement bien, n'avait pas tort. Sauf que elle n'avait pas sut le garder, la petite Sunny ne ferait pas cette erreur.

    Timidement, elle recula alors son visage et plongea à nouveau son regard brillant dans le sien. Un vrai sourire sur ses lèvres qui venaient tous juste de libérer celle de Lone. Le petit rat de bibliothèque qu'elle était semblait rayonner juste avec ce sourire, la jeune fille mature venait de prouver qu'elle existait en osant se comporter en adulte et agir d'elle même, ce n'était pas un simple "baiser" ou alors une "pelle comme dirait beaucoup. Elle l'avait tous simplement embrassé avec son coeur. Il n'y avait rien à redire. Sauf peut être un "Je t'aime" mais qui ne se disait pas si facilement et qui serait sûrement de trop ici. Toutes l'âme de la jolie brune le criait. Pourtant cela n'était pas si facile à voir, une chose bien précise cependant, permettait de le deviner, son regard, le scintillement dans ses yeux gris et bleu. L'étincelle qui c'était allumée, elle brillait à chaque fois que ses iris se posaient sur le jeune homme, que se soit en cour ou ailleurs, il y avait toujours eut une certaine intensité lorsqu'elle le regardait, Lui. Mais ce soir, à cet instant précis, il n'avait jamais été aussi visible. Carly n'avait rien à prononcé puisque ses yeux parlaient pour elle, le charmant Lone devrait seulement bien regarder le pour comprendre. Si ce n'était pas déjà fait...

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Lewis
&&. LONE &&. ADMiN &&. LYCEEN A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.   Ven 2 Jan - 18:58

    Il en rêvait. Et ça, depuis de nombreux jours, semaines et années. C’était dur de passer sa vie d’observer les formes, les gestes et attitudes d’une personne, pour cultiver un culte presque illusoire. Comme l’avait fait Sean depuis un certain temps avec Carly. Combien de minutes de cours avaient-ils fait seulement acte de présence pour observer la jolie brune ? De la regarder écrire simplement le cours du professeur, de chuchoter de mot à sa voisine, ou de proposer son aide. Oui, parce que bien en la connaissant par cœur avant, Sean apprenait aussi des petits détails de sa vie, de ses faits et gestes. Par exemple, Sean avait remarqué que Carly avait la manie de se mordre la lèvre inférieure dés qu’elle se trouvait dans une situation gênante ou qu’une personne l’a remballé. Elle avait d’ailleurs fait ce petit geste tout à l’heure, dans le lac. Et plus généralement, Sean avait fait la constatation que la belle brune n’était pas trop aimée des autres filles. Pas comme si c’était une garce, mais plutôt parce qu’elle traînait avec des garçons assez demandés par la gente féminine. Lorsque la jalousie faisait des siennes … Enfin, elle avait toujours Eileen. Et puis jusqu’à présent, Sean lui avait toujours suffit. A moins qu’elle traînait avec lui pour refermer son filet de pêche pour en finir à maintenant ? En tout cas. C’était réussi.

    En parlant de réussite, Sean était en mauvaise position s’il voulait éviter les attitudes voyeurisme de certains voisins ou de Carly elle-même. Surtout que maintenant, elle en avait l’autorisation. Enfin, revenons à notre mouton, qui avait perdu toute sa laine, toute ? Non, il lui restait sa serviette complètement blanche qui permettait de cacher son entrejambes. Après tout, fallait bien qu’il reste un minimum pudique. Ses cheveux étaient à présent totalement sec mais inévitablement en bataille. Son ventre était aussi sec mais contrairement à d’habitude, il était délavé du parfum qu’il utilisait. On le sentait après mais si une fille se collait à lui, elle l’aurait sentie, sauf que là, avec le bain et lac et la douche chez Carly, l’odeur avait complètement disparue. Au moins, maintenant, il était totalement naturel. Mais, ce qui était sûr, c’est qu’il était propre à présent. Et puis sa tenue pouvait toujours lui faire s’imaginer des trucs avec sa nouvelle petite amie. Comme par exemple, elle qui vient pour lui faire un suçon sur son cou. C’était trop demandé le premier soir ? Après tout, on peut rêver comme l’on voulait, non ? Et puis lui, il s’imaginait bien Carly, appuyait d’une main sur son ventre et plonger contre son cou. Faudrait encore qu’elle le fasse. Et puis lui pourrait très bien lui faire aussi, aujourd’hui.

    D’ailleurs, que faisait Sean à présent ? Le beau brun était paisiblement allongé, le ventre à l’air, et les pieds sur le sol, sur le lit de Carly. Après tout, pourquoi n’aurait-il pas le droit de faire ça dans son lit ? Entre eux deux, ils n’avaient jamais fait de « manière ». Ca a toujours la squat attitude chez l’un comme chez l’autre. Et puis, Sean faisait ses retrouvailles avec son envoyé spécial. Ce petit chaton sans nom qui énervé toujours Carly du matin. Retrouvailles ? Oui parce que, ces derniers temps, avec les cours et tout, et tout, les membres de Free Cry n’avaient pu trop le temps de se voir, seulement de temps en temps ici et là mais sans plus et surtout sans le temps de se dire les petites nouvelles ou les derniers potins. Enfin passons à présent, Sean réceptionnait le petit chaton, qui lui avait déjà griffé tout le ventre et le torse, jusqu’au cou et qui avait gardait ses pattes arrière sur le torse du beau brun, et ses pattes avant sur le menton de Sean. La langue râpeuse du chat raclé son menton alors que lui, avait fermé les yeux essayant tant bien que mal, dans ses pensées, de se dire que maintenant, Carly n’était pu sa sœur de cœur, mais sa petite amie. Il se demandait, si dans un niveau relationnel elle ne perdait pas des places entre ces deux positions.

    Lone ne sentit personne venir et pourtant, le petit chat qui le léché, était parti. Enfin, parti ? Sauta sans élan ? Ou fut retirer par quelqu’un ? Sean était parti trop loin dans ses pensées pour s’en rendre compte, c’est sûrement pour cela qu’il ne réagit pas, non pas du tout, gardant les yeux profondément fermés jusqu’au moment dans lequel un point vint s’écraser sur son torse, une barre tomba entre ses jambes, moment de panique, Sean rouvrit les yeux et regarda avec surprise Carly qui n’était qu’autre que le poids sur son ventre alors que la barre était sa jambe. Sean ne bougea pas et resta silencieux alors que ces yeux regardaient les moindres traits physiques du visage d’Aly. Doucement, elle se souleva, planta ses mains de chaque côté de la tête de Sean, bien que son poids plume ne le dérangeait pas. Lone esquissa un sourire amusé pour la simple et bonne raison que Carly venait de faire rosir ses joues à cause de leur position. Ces petits signes répétitifs d’Aly faisait souvent sourire Sean car elle rougissait aussi souvent que Lone se passait une main dans les cheveux. C'est-à-dire à de fortes doses par journée. En attendant, Sean n’avait toujours pas bougeait, fixait toujours le visage de sa Carly, ses bras étaient le long de son corps. Attendant une sorte d’explication qui ne tarda pas à venir …

    CARLY - « Euh … Désolé … »

    Sean esquissa un second sourire amusé. Ce genre de réaction de Carly le faisait toujours sourire, elle avait toujours du mal dans ce genre de situation à pouvoir aligné de mot. Surtout que là, elle avait un petit air gêné qui la rendait encore mignonne. Et qui par la même occasion attirer un peu plus Sean vers elle. D’ailleurs, presque comme pardon, Aly apporta sa main dans les cheveux de Lone, les laissant doucement glisser ses doigts jusqu’à sa joue. Comme si c’était un premier né, attendant que les choses se passent, Sean gardait pour le moment ses yeux océans sur le visage de Carly. Et comme si une nouvelle fois elle se transformait en ange, son ange, Aly déposa ses lèvres sur celle du beau brun. Rapidement, Sean referma les yeux alors qu’il sentit la main de la belle brune retournait dans ses cheveux mais surtout le piercing de Carly venir à la rencontre du sien. Puis, Sunny se suréleva à l’aide de sa main qui était restée appuyée sur le lit. Leurs yeux se croisèrent à nouveau. Ca y est ? Carly en avait fini ? C’était autour de Sean de prendre le relai, c’est ça ?

    SEAN - « En tout cas, une chose est sûr, tu sais très bien de faire pardonner. »

    Le beau brun décida finalement de bouger, dans un premier temps, il rapporta ses deux mains sur le front et les tempes de sa femme, laissa ses doigts pousser ses mains pour glisser le long de ses joues, puis, sans toucher la poitrine et le ventre de Carly, il laissa ses mains se dirigeait vers ses hanches, une fois là, toujours sans relever la tête (Bouh le flemmard) ses mains se glissèrent sur son dos et passèrent sous son débardeur pour se retrouver au milieu du dos de Carly. Sean exerça une pression pour que finalement elle s’écrase sur lui, de toute façon, elle était petite et légère, ce n’est pas elle qui allait la dérangeait bref, Sean profita de cette situation avantageuse pour l’embrasser à son tour, tout en gardant ses mains et avant bras sous le débardeur de Sunny. Finalement et avec moi d’hésitation, Sean déposa ses lèvres à la commissure de celle de Carly. Pour finalement finir sur ses lèvres pour un baiser un peu prêt identique au précédent et comme précédemment, Sean garda les yeux refermés pendant ce cours moment. Puis, comme avec de la peine, il retira ses lèvres, la regarda dans les yeux. Et reprit le silence. Il ne savait pas trop quoi faire, ni dire. Mais heureusement, le petit perturbateur de chat revenait à l’attaque. Grimpant sur l’épaule de Sean et lui faisant une griffure par la même occasion, il se mit sur les pattes arrière, les pattes avant sur l’épaule de Carly et comment ça à lui mordiller l’oreille. Sean éclata de rire avant de dire à l’adresse du petit chat :

    SEAN - « Ecoute bonhomme, t’agresses pas ma femme en ma présence ! »

    Sean sourit en croisant une nouvelle fois les yeux de Carly et souffla sur le chat en équilibre qui finit par tomber et partir en courant. Sean fini par poser ses lèvres sur le front de Sunny en se surélevant sur ses coudes et forçant par la même occasion la belle brune à se surélever avec lui. Pour la première fois depuis qu’ils étaient en couple, Lone la regarda d’un air aguicheur et vient déposer ses lèvres sur le nez de Carly, puis il se laissa retomber sur le lit et ramena ses mains le long de son propre corps. Mais ses mains ne restèrent pas longtemps là, il les amena sur la ceinture de son jeans, jusqu’aux boutons, Sean retira le premier bouton ainsi que ses mains alors que ses yeux restèrent plantés dans ceux de la jeune femme. Evidemment, il ne comptait pas aller plus loin, vous croyez vraiment que c’était le genre de type à vouloir faire ça des le premier soir ? Et en plus à sa meilleure amie ? Ce n’est pas des manières, ou en tout cas pas celle de Sean. Une seconde fois, le beau brun se souleva forçant cette fois Carly à se mettre debout, tandis que lui restait à moitié allongé sur le lit. Finalement, il se mit à parler.

    SEAN - « On n’est pas trop à égalité là. Si t’allais te mettre en serviette ? »

    Le beau brun regarda Carly d’un air amusé. Allait-elle revenir dans les vêtements que lui ? Ou allait-elle mettre son pyjama ? Ou l’enverrait-elle tout simplement balader ? Quoique. Non, ce n’était pas du genre de Carly de l’envoyait bouler pour ce genre de choses. Enfin, on était jamais sur de rien avec la belle brune. Autant rester sur ses gardes. Sean n’avait pu qu’elle avait déjà rapporté son tee-shirt qui était posé sur la table de nuit. Il ne lui restait pu qu’à aller voir si son boxer était sec, ou pas.

    SEAN - « Et, … Euh … T’as pas de la pommade ? »

    En disant ça, Sean baissa les yeux sur son torse et regarda les griffures provoquées par le petit chat qui à présent était parti se cacher au dessus d’une armoire les regardant de son air triomphant. Sale bête. Encore heureux de que Sean ne vivait pas avec lui. Et puis, son bon vieux Diablo était plus calme. Et puis, ces pommades étaient peut-être exagérées. Mais dans le fond ça le brulé un peu. Et au moins, il pourrait très bien profiter d’un petit massage de Carly, non ?

    SEAN - « Et on pourrait regarder un film, non ? Tu veux regarder quel genre de films ? »

_________________
« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.   Jeu 29 Jan - 21:04

    Imaginons un instant que tous le lycée se retrouve devant la fenêtre de la chambre de la jeune Carly Miller et que le spectacle très charmant qui se déroulait sur le lit de l'une des meilleurs élèves de cette école soit visible devant leurs yeux avides de ragots. Serait-ils surprit ? Non pas vraiment, enfin les ignorants bien sur que oui, mais toute personne connaissant suffisamment les deux anciens meilleurs amis auraient put dire qu'ils formaient depuis le début un joli petit couple enfin concrétisé. Il fallait bien avouer que au moins, ils avaient attendu de bien se connaitre et de partager la relation de meilleurs amis et même frère et soeur de coeur pendant un long moment, presque trop même. Certain avait dut être blasé de voir tous les regards qu'ils se lançaient chacun leurs tours sans jamais se voir, sans jamais laisser leurs iris se croiser pour que enfin, ils comprennent que cet attirance et leurs sentiments avait toujours été réciproques. Ces deux tourtereaux avaient donc enfin réussit en une charmante soirée qui commençaient en solitaire pour l'un et pour l'autre, à se trouver et à s'ouvrir. Enfin à vraiment se trouver sur le plan sentimental, car bien sur cela faisait un moment qu'ils connaissaient les secrets de chacun et que leur complicité avait été prouvée. Mais maintenant c'était officiel. Du moins à en juger parce ce qu'ils faisaient, ça l'était. D'ailleurs revenons plutôt à ce qu'il se passait dans cette jolie chambre qui appartenait à la jeune brunette allongée sur son nouveau petit ami. Enfin elle tenait grâce aux petits muscles de ses bras pour ne pas l'écraser, même s'il y avait peut de chance que cela arrive. Néanmoins, elle gardait ses précautions et lorsqu'elle l'embrassa, Sunny ne colla pas son corps tout à fait au sien pour ne pas le gêner, et après avoir relevé la tête pour croiser les iris du beau Lewis, elle prit grand soin de revoir discrètement ses appuis. Appuis quine devait pas tenir encore très longtemps. Mais pour l'instant, elle se contentait de scruter les traits du brun qui se permit une petite réflexion plutôt amusante et surtout réaliste.

    SEAN : En tout cas, une chose est sûr, tu sais très bien te faire pardonner.

    Inutile de préciser que cela fit rougir la petite brunette qui savait, d'après le jeune homme allongé en serviette sous elle, si bien se faire pardonner. Le fait qu'elle rougisse facilement n'avait jamais été un grand problème pour elle, une pointe de charme en plus qui en avait attendrit et piégé quelques uns, mais rien de grave. Tous comme le fait de se mordre la lèvre et d'être, malgré son caractère et son sens de la répartie plutôt bien développé, souvent mal à l'aise. Particulièrement en présence de quelqu'un qui ne la laissait pas indifférente. Donc pour faire plus court et plus simple, elle rougissait ou se mordait très facilement la lèvre en présente de Sean. Ce qui ne semblait pas le déranger. Lui et ses yeux qui envoûtait si aisément le petit bout de femme installée au dessus de lui. D'ailleurs à ce moment précis, elle avait laissé ses pupilles bleus et grises s'égarer dans celle de Lone, mais que voulez vous, il lui était impossible d'y résister. Pourtant elle finit par les quitter en fermant ses paupières au moment où les mains de celui qui lui volait ses pensées, se passèrent doucement sur ses joues toujours rosies. Elle garda les yeux fermés jusqu'au moment où elle sentit ses doigts parcourir son dos pour se glisser sous son débardeur bleu clair, le contact de ses mains sur sa peau douce la fit frissonner et elle ne put se retenir d'agripper sa lèvre inférieur avec ses petites dents blanches qui vinrent pincer sa bouche alors que les avants bras du jeune homme c'était également glissés sous son haut. S'arrêtant à peu près au niveau de l'attache de son soutien gorge, juste un peu plus bas, les mains de Sean donnèrent une légère pression contre la peau de la belle brune qui n'eut que d'autre choix que de tomber pour s'écraser sur le torse de son petit ami qui ne sembla nullement gêné du poids plume de la petite Carly. Celle-ci était maintenant collée contre le torse nu du beau jeune homme qui lui, avec les mains toujours sous son haut. Elle croisa à peine ses prunelles qu'elle sentit ses lèvres venir frôler les siennes en se posant à leurs commissures pour finalement, s'y poser vraiment. Le baiser ressembla au premier sauf que là c'était Sean qui l'avait provoqué et qui y mit fin, Sunny était toujours écrasée d'à peu près tous son poids sur son petit ami qui ne semblait pas rencontrer de difficulté à respirer malgré la petite brune toujours sur lui. Le silence risquait d'ailleurs de devenir gênant dans cette situation, heureusement le chère petit monstre de chaton qui était le portrait de Sean, mais en plus blanc et en plus poilu même si pour le caractère il y avait de belles similitudes, venait justement de montrer patte blanche en grimpant sur l'épaule du beau Lone pour laisser sur sa peau dénudée une jolie petite trace de ses griffes déjà bien longue malgré que se soit encore une petite boule de poil d'à peine deux mois. Enfin bref, cette petite bestiole vint donc sauver la gêne du moment en se grandissant pour pouvoir mordiller l'oreille de la jeune Aly qui ria en même temps que Sean. Il fallait bien avouer que la situation était plutôt amusante, enfin, sauf pour l'oreille de la brunette qui aurait préférée sentir la bouche de Lone contre sa peau et les dent du jeune homme mordiller son oreille plutôt que la langue râpeuse du chaton. Mais laissons cela à la suite de la soirée à venir, et revenons à nos deux moutons.

    SEAN : Ecoute bonhomme, t’agresses pas ma femme en ma présence !


    Bien sur le fait qu'il soit possessif n'était pas inconnu aux yeux de la petite brunette mais elle ne pensait pas que ce serrait à ce point là. C'est pourquoi lorsqu'il souffla sur la boule de poil qui tomba en arrière, un nouveau rire très doux s'échappa des lèvres du petit bout de femme qui plongea juste après son regard dans celui de SON Lone. Bah quoi ? Si elle était à lui, lui était bien à elle non ? Mais juste à elle hein ? Si l'une de ses filles du lycée l'approchait d'un peu trop près, elle gouterait à la joie de ce prendre une baffe de la part du charmant petit rat de bibliothèque qui était connut pour son côté impulsif par moment, entre autre en ce qui concernait sa jalousie. Surtout vis à vis de son petit ami, à savoir donc le beau jeune homme allongé sous elle. D'ailleurs il bougea et se releva, l'obligeant elle aussi à se surélever légèrement et à prendre ses appuis pour ne pas l'écraser, même si encore une fois, c'était peu probable. Mais bref, il venait de poser ses lèvres contre son front et elle ne put s'empêcher de sourire, pas très bavarde depuis le début mais bien souriante. Surprenant lorsqu'on la connaissait, mais pas tellement en réalité, il y a des moments où les mots ne servent à rien. Alors elle n'allait pas gâcher sa salive. Par contre, elle ouvrit à nouveau ses paupières pour croiser un regard... Aguicheur ? De la part de son chère prince qui pour la première fois la dévisageait avec ce regard là. Mais elle n'en fut pas du tout gênée et quand il déposa un petit baiser sur son nez, avant qu'il ne retombe sur le lit, elle se permit de poser juste un instant ses lèvres au coin des lèvres du brun. Beau brun qui maintenant était de nouveau allongé et avait laissé retomber ses mains qui finalement ne resterait pas immobile bien longtemps. S'agrippant à la ceinture du jeans de la petite Aly qui se laissa faire sans quitter son regard, au moment où il défit le premier bouton de son pantalon elle ne cilla pas, elle savait que ça n'irait pas loin ce soir car elle connaissait Sean. Ce n'était pas le genre de mec à vouloir forcer les choses et à prendre les filles pour des idiotes ou de simples objets, pas comme beaucoup de mecs du lycée enfaite. Sauf que cet ange était à ELLE maintenant et à PERSONNE d'autre. Mais nous n'allons pas encore nous étaler sur le sujet de sa jalousie car c'était à Sean de s'en débrouiller maintenant.
    Celui-ci se souleva une nouvelle fois et la petite Sunny des Free Cry se mit donc debout, fixant le beau jeune homme à moitié allongé sur son lit. Elle fit un petit pas en arrière mais sans vraiment s'éloigner, son débardeur était un peu remonté puisque en glissant ses mains dessous cela l'avait fait s'arrêter un peu au dessus de son nombril et de son ventre plat. Son slim était un peu ouvert et en regardant bien on pouvait voir le haut d'un boxer noir et bleu qui semblait être en dentelle. Mais le sujet n'était pas aux sous vêtements de la jeune Miller.

    SEAN : On n’est pas trop à égalité là. Si t’allais te mettre en serviette ?


    Le sourire amusé aux lèvres de Lone fut contagieux et naquit sur celle de son ex meilleure amie toujours debout devant lui. Elle hésite sur la conduite à adopter mais après juste quelques secondes de réflexions, elle trouva bien vite une idée plutôt intéressante. Avant d'avoir put la mettre en pratique, la voix de celui qu'elle fixait avec un petit sourire en coin se fit entendre.

    SEAN : Et, … Euh … T’as pas de la pommade ?


    Ce fut avec beaucoup d'effort et de concentration qu'elle se retint de rire. Par contre son sourire s'étira un peu plus et elle ne fit rien pour changer cela. Carly s'approcha pour se retrouver très près de SON Lone et elle se baissa légèrement pour se retrouver accroupi mais bien droite, posant l'une de ses mains sur son genoux qui n'était pas totalement recouvert par la serviette à cette endroit, sa peau douce entra donc en contact avec celle du brun mais pas seulement à cette endroit. Car son autre main elle, vint frôler son torse couvert de petites griffures, elle en caressa une ou deux mais en prenant bien soin de ne pas lui faire mal, puis releva ses iris qui vacillaient légèrement sur le gris dans celle totalement bleu océan du charmant Sean.

    CARLY : Je vais aller prendre ma douche, et en revenant je vais voir ce que je peux faire pour tes petits bobos.


    Moqueuse ? Un peu oui. Provocatrice ? Attendez la suite avant de dire ça. Car bien sur elle ne put se retenir de le chercher encore un peu et pour cela, elle choisit une technique très simple mais très efficace. Aly approcha donc sa bouche de celle de Lone mais sans la toucher bien sur, juste frôler, enfaite elle venait de lui faire exactement la même chose que dans le parc un peu plus tôt. Et comme la première fois, la jolie brune offrit un sourire à Lone avant de s'éloigner pour rejoindre la salle de bain et s'y enfermer. Ce n'était pas une question d'être trop méfiante, mais plutôt prudente justement, elle connaissait bien celui qui avait été son frère de coeur pendant tous ce temps et savait qu'il fallait se méfier avec ce genre de détail, elle ferma donc à clé mais ouvrit juste après pour lui envoyer son boxer qui était sec et qui atterrit sur le lit, et ensuite refermer tous de suite pour aller prendre une douche. La dernière question de Sean lui parvint une fois dans la pièce.

    SEAN : Et on pourrait regarder un film, non ? Tu veux regarder quel genre de films ?


    A vrai dire elle ne savait pas quoi regarder, surtout qu'elle en avait pas mal des films. Elle n'avait qu'à le laisser choisir, au moins ce serrait fait lorsqu'elle sortirait de là.

    CARLY : Regarde dans le meuble à côté de la télé il y en à pleins, choisit et j'arrive.


    Après avoir donc répondu sans se compliquer la tâche, Sunny se déshabilla et entra dans la douche pour se laver rapidement et ressortir à peine 5 minutes après. Elle sentait bon la noix de coco et ses cheveux étaient légèrement humides, une fois son corps enveloppé dans un serviette bleu ciel et les cheveux à peu près sec, la jeune fille se rendit compte qu'elle n'avait pas prit avec elle des vêtements de rechanges et qu'elle devait donc retourner dans sa chambre en serviette. Qui s'arrêtait juste au dessus de son genoux. Mais bon c'était Sean et c'était son petit ami maintenant non ? Il n'y avait donc aucun mal à passer devant lui vêtu simplement d'une serviette de bain. Mais après si cela le dérangeait il n'aurait qu'à le dire et elle ne le ferait plus, enfin elle essayerait. Donc avec sa serviette sur le dos, enfin autour du corps, elle sortit de la salle d'eau dans laquelle elle n'était pas restée bien longtemps pour aller dans sa chambre où se trouvait le jeune homme assit sur son lit qui marqua un petit temps de pause en la voyant ainsi. Elle marchait à la fois vite mais pas trop de peur de lâcher la serviette qui était trop bien fixée de toute façon pour glisser, on voyait ses jambes fines qu'elle mettait rarement en valeur avec des jupes ou des robes car elle préférait les jeans.Egalement la petite étoile sur sa cheville que peu de gens avait put voir, était là, bien visible sur sa peau claire. Ses longs cheveux noirs étaient toujours humides et formaient de jolis boucles brillantes sur ses épaules et dans son dos qui se soulevaient à chacun de ses pas sur la chaude moquette de la chambre. En parlant de chaleur à en juger la couleur rose des joues de la petite brunette, celle-ci ne devait pas avoir vraiment froid malgré sa tenue et les frissons visibles sur sa peau. Malgré le fait qu'elle soit vraiment mal à l'aise, elle ne put s'empêcher d'aller taquiner un peu son nouveau prince charmant et ex meilleur ami, quoi que concilier les deux devait être possible non ? Mais la question n'était pas à ça, là tous ce que voulait ce petit démon c'était l'embêter un peu. Pour cela, Aly s'approcha du lit et donc de Sean qui s'y trouvait, la télécommande de la télé dans les mains, le petit bout de femme la lui prit pour la poser à côté et ensuite s'assoir sur les genoux du jeune Lone, bien sur elle ne lâcha pas sa serviette mais avec son autre main, elle caressa les cheveux du jeune homme, puis sa joue, ses lèvres et enfin sou cou pour remonter jusqu'à sa bouche. Un sourire était étiré sur les siennes qu'elle finit par approcher du visage de son presque toujours meilleur ami, d'abord elles se posèrent à la commissure de ses lèvres, puis de dessous pour aller de l'autre côté. Ce petit rayon de soleil était bien décidé à faire tourner en bourrique le beau Sean qui n'eut toujours pas le droit à un baiser de sa petite amie qui descendit ses lèvres jusque dans son cou sans l'avoir embrasser. Après y avoir déposé quelques petits bisous tous doux elle se recula et se releva avec toujours le même sourire et les joues encore plus rosies.


Dernière édition par Carly Miller le Sam 31 Jan - 2:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carly Miller
&&. SUNNY &&. LYCEENNE A PACEY HiGH.
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2008

Don't Make It Bad (8)
R E L A T I O N*:

MessageSujet: Re: Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.   Ven 30 Jan - 23:29

    CARLY : Je passais juste prendre mon pyjama.


    Bien sur elle ne prit pas la peine d'ajouter "et de t'embêter un peu" même si on l'entendait le penser très fort. Bref, après s'être mit debout sur ses petites jambes à moitié dénudés, la lycéenne pivota pour attraper son pyjama posé sur un petit canapé dans un coin de la pièce. Par la suite elle disparut à nouveau dans la salle de bain pour en ressortir à peine 3 minutes après mais habillée cette fois. Enfin si on pouvait appeler ça habillé, car elle portait simplement un débardeur blanc et bleu ciel avec un boxer/shorti bleu ciel et gris féminin Dim. Ce petit ensemble constituait son pyjama et lui allait à merveille, certes c'était plutôt léger mais il faisait bon dans la chambre et même si Sean dormirait avec elle ce n'était pas une raison pour dormir en combinaison non ? Celui-ci, toujours sur le lit qu'il avait définitivement adopté, ne l'entendit pas revenir dans la chambre, surtout qu'il avait mit la télé en route ce qui couvrait le bruit de la porte qu'elle avait ouverte. Aly arriva donc jusqu'au fameux lit en silence, en faisant ensuite très attention elle monta debout dessus mais le connaissait très bien elle savait s'y déplacer sans le faire bouger et elle arriva donc derrière SON Lone pour poser ses deux petites mains sur ses yeux mais il se retourna à ce moment là, il avait dut l'entendre malgré le fait qu'elle avait vraiment crut être discrète. Carly tomba donc sur lui, enfin dans ses bras et sur son torse, bref vous décrire ce petit machin à moitié vautrée sur lui serrait compliquée et ridicule puisqu'elle avait prit un peu d'élan et qu'elle c'était complètement ratée en voulant lui sauter dessus. Seul ses pieds et ses tibias n'était pas tombé sur lui, donc elle lui avait vraiment sauté dessus mais pas exactement comme elle le voulait. Car oui son but avait plutôt été de le surprendre ou de lui faire peur, de garder quelques instants ses mains à elle sur ses yeux à lui et de l'embêter un peu. Sauf que là, c'était raté. Pourtant elle n'avait fait aucun bruit, cela devenait frustrant de voir à quel point il la connaissait, elle et ses techniques de ruses.

    CARLY : Tu ne pourrais pas me connaitre un peu moins par moment ?


    Le ton était plein d'ironie bien sur. Même si des fois de voir à quel point Lone pouvait la connaitre était presque effrayant, comme s'il l'avait espionner tous le temps pour savoir comment elle réagissait pour ceci ou pour cela. Qu'il connaisse et devine ses techniques était moins étonnant puisque souvent ils les avaient mit au point ensemble pour piéger un autre membres des Free Cry ou alors un parfait inconnu du lycée. Mais pour cette fois elle aurait aimée qu'il ne se doute pas qu'elle allait faire ça et qu'il ne l'entendre vraiment pas arriver. Enfin maintenant c'était fait et elle était toujours dans ses bras. Plutôt gênant d'ailleurs vus sa tenue et pour la dixièmes fois de la soirée la petite Aly rougit, ce qui était vraiment une habitude chez elle et ce soir c'était bien pire. Cela ne semblait d'ailleurs pas du tout déranger ce chère Sean qui avait toujours la petite Sunny à moitié sur lui. D'ailleurs si quelque chose ou quelqu'un pouvait venir faire diversion cela arrangerait la jeune lycéenne qui était vraiment mal à l'aise, surtout juste après le coup de la serviette. Comme quoi, même si elle pouvait tenir tête à la perfection et était une reine dans l'art de la taquinerie, la brunette pouvait rapidement être gênée et la balance pencher du côté adverse très vite, comme à cet instant par exemple. D'ailleurs revenons à nos tourtereaux si mignons malgré le fait qu'ils se taquinaient tous le temps. Au moins ils étaient la plus belle preuve que l'expression si connut de "qui aime bien châtie bien" était vrai. Mais la fin de cette soirée, plutôt nuit d'ailleurs ne devait pas forcément se terminer avec un gagnant et un perdant, car après tout dans cette histoire, ils avaient tous les deux eut ce qu'ils voulaient non...?

_________________

Tous le monde devrait être légèrement improbable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey Guys ! No Stupidities ! { Carly.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Avatars de personnalités
» [12-12-2009] Tournoi Storyline a UP!!!!
» Carly cherche des amis. (rime trop badass *o*)
» [Crane IvE] Big guys "swarm"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ & Hey Jude :: { && LES DEMEURES :: &&. Les demeures :: Villa. :: Villa Miller. :: Chambre de Carly.-
Sauter vers: